27 novembre 2008

Maurice tacle Aounit


Après deux soirées consacrées aux élections américaines, « Gauche Autrement » organisait, ce mercredi, un débat au CAL de Bon voyage – un lieu qui nous rappelle de bons souvenirs (n’est-ce pas, Bernard ?) – autour du livre de Maurice Winnykamen, « Grandeur et misère de l’antiracisme ».

Il s’agissait, pour notre colistier, d’expliquer, à travers l’évolution du MRAP et des positions de son secrétaire général Mouloud Aoumit, la montée en puissance du communautarisme dans les organisations progressistes.

Ayant eu à subir moi-même ce type de comportement au sein de la Fédération 06 du PS, je suis évidemment très concerné par ce débat où il convenait d’expliquer que le combat légitime des républicains contre l’intégrisme n’a rien à voir avec une supposée islamophobie.

Coincées entre électoralisme et politiquement correct, les organisations politiques de gauche sont plus que frileuses sur ces sujets. La presse également. Qu’on en juge : aucun journaliste n’a fait ce soir le déplacement, alors que France 3 était venu jusqu’à Nice nord m’interviewer cet après-midi pour m’interroger… sur les élections internes au PS !

Ce sera l’honneur de Gauche Autrement, avec Maurice et Anne Savigneux (ex membre du Bureau exécutif du MRAP), venue spécialement de Grenoble, d’avoir le courage d’aborder ces sujets au cœur même de Bon voyage sous le regard du régional de l’étape, le principal adjoint au collège, Pierre Laigle.

Le débat qui suivit fut très contradictoire et même – malgré les efforts des deux Joël(le) et une très belle conclusion de Salem – un peu caricatural. Mais peu importe, le Ramadan Circus n’a pas eu le dernier mot et c’est bien l’essentiel !

17 commentaires:

LB a dit…

Bonne initiative que cette conférence. Dommage que certains membres du public se soient comportés de façon aussi provocatrice sans doute pour tenter d'empêcher des remarques qui ne leur plaisaient pas. De l'extérieur, cette évolution du MRAP n'est pas toujours bien comprise d'où la nécessité d'en parler. Cela dit je crois difficile, même en étant optimiste, un retour aux vraies valeurs qui étaient celles du MRAP. Bon courage aux membres de l'association qui veulent essayer.

Touchepamon_MRAP a dit…

Franchement vous avez trop assuré !! que ceux qui pensent que vous n'affirmez pas vos positions viennent assister à ce genre de débat, et on en reparle après...
Maurice tu dépasses les bornes des limites !! T'es le meilleur !!!!!!!

Anonyme a dit…

Je regrette de n'avoir pu assister à cette conférence. En tout cas, beau fond de scène.

Anonyme a dit…

Martine Aubry devra lever quelques ambiguités en la matière...

MASSON Christian a dit…

Le livre de Maurice n'est qu'un tissu de contre-vérités copiées-collées sur des sites amis (hostiles au MRAP): Musulmans laïques de France, Caroline FOUREST, etc.
Il énonce des contre-vérités: Charles PALANT n'a pas cessé d'être membre du MRAP, qu'il représente à la CNCDH.
Organiser un débat sur le MRAP sans inviter un représentant du MRAP: pire qu'un procès de MOSCOU où l'accusé était "convié"!
En réalité ce qui vous pose problème, c'est la présence de musulmans en France, reconnaissables à leur teint et des habitudes vestimentaires. Vivre ensemble, avec nos différences, ce n'est pas votre idéal de vie...
Décidément, au PS (et chez ses dissidents)les problèmes de personnes masquent des divergences idéologiques fondamentales.

Patrick Mottard a dit…

@ Christian Masson (Président du MRAP ?)

Vos propos frisent la diffamation. Ils sont tout à fait représentatifs de l'esprit actuel d'un certain nombre de responsables du MRAP. Posez-vous la question de savoir pourquoi vos adhérents fondent à vue d'oeil...

On est encore en république : on peut organiser une réunion autour de l'ouvrage de l'auteur que nous choisissons. Cette réunion était ouverte au public : d'ailleurs des amis à vous étaient présents.

Tutaivukantalu a dit…

Décidément le book de Maurice fait des vagues sur le rivage du MRAP... c'est à se demander pourquoi une telle hargne et autant d'agressivité... C'est marrant, ces messieurs du MRAP n'ont pas fait autant de tapage lors du dernier débat... hmmm nan on va dire les choses AUTREMENT sinon on va encore se faire taxer de sectaires, et "le responsable du MRAP qu'a pas fait d'études" (dixit ses propres mots) mais qui est un fervent lacanien ne manquera pas de nous rappeler la valeur des mots !!
Donc, lors de la dernière "conférence" sur les élections US, aucun membre du MRAP n'est venu nous invectiver sur l'absence de pro Mc Cain... est-ce parce que nous soutenions un candidat noir?
ça c'est la réponse de la bergère au berger égaré... bah alors???? N'y aurait-il que la cause musulmane à défendre? qui est sectaire là hmmm? faudrait peut-être se poser les bonnes questions, à savoir ce que vous cherchez à prouver par une telle agressivité... Car une chose est certaine, personne n'a jamais résolu de conflit par d'autres conflits... or pour des membres d'un organisme qui est pour la paix des peuples (mais peut-être pas celle des hommes??) il semblerait que ce soit votre mode opératoire préféré...
Alors votre seul et unique argument à la noix que vous nous balancez depuis mercredi faudrait le revoir un peu hein, ça pèse pas lourd et ça fait pas des masses sérieux les gars...
Quant aux piètres tentatives de manipulations pour agacer des élus ultra propres et ainsi les inciter à proférer des paroles que vous rêvez d'utiliser contre eux ensuite, là aussi faudrait songer à changer de méthodes...

lolo a dit…

Mr le Président du MRAP ,avec ce type de discours dépassé ,les musulmans ont en marre d'être toujours pointé du doigt comme étant des victimes et que votre mouvement se positionne comme des sauveurs.
Arréter de donner des leçons aux autres et remotiver vous sur des vrais combat.
Votre attitude et votre comportement le soir du débat était plus que choquant et indigne d'un responsable associatif qui se doit d'être respectueux des autres.
Quand a vos réactions sur le blog de Patrick ,franchement vous ne faîtes que renforcer tout le "bien"que je penser de vous et de votre mouvement qui part de jour en jour à la dérive!!!

Anonyme a dit…

Si le Mrap tant considéré il y à encore quelques années se résume à une analyse que je qualifie limite sectaire de son Président locale, alors bien volontier je leur tournerais comme l'on fait un certains nombres d'amis en quittant ce mouvement.
Vincent

Anonyme a dit…

Après le titre du livre de Maurice
le MRAP est il dépassé?
J'ai envie de dire après lecture du commentaire de Mr Masson le MRAP a t il dérappé?

Clotilde a dit…

Avec ce commentaire "En réalité ce qui vous pose problème, c'est la présence de musulmans en France, reconnaissables à leur teint et des habitudes vestimentaires",
et avec votre attitude de l'autre soir, c'est sûr que vous allez gagner de nouveaux adhérents, séduits par votre sens aigu de l'analyse et la maîtrise de votre pensée et de vos émotions.
Vous savez pourquoi Obama a gagné mon vieux? Pas seulement "grâce" à la crise, mais parce qu'il n'éprouvait pas le besoin d'éructer et de se mettre en colère, y compris dans le marasme auquel il devra faire face. Les gens en ont plein les bottes des bagarres et de la haine, qu'elles aient lieu au MRAP, au PS ou chez les verts. On n'en a plus rien à battre, ça nous emmerde, c'est clair? Même les gosses sont plus matures et se débrouillent pour retourner chercher "l'ennemi à qui on veut plus causer" pour faire le 11ème au foot.

Pour être complètement honnête, je n'ai pas le même attachement que Maurice et Mme Savigneux au MRAP, même si je comprend tout à fait leur tristesse à la vue de ce qu'est devenue leur mouvement, et leur envie de le sauver.
Mais je m'attend à ce que l'hémorragie de ceux qui ont quitté le MRAP, additionnée à l'énergie de ceux qui ont envie d'avancer, se re-matérialisent par d'autres formes de mouvements, d'actions ou d'associations. Mais bien sûr, je ne pleurerais pas si le MRAP grandissait un peu.

MASSON Christian a dit…

"La fonte " des adhérents ne touche malheureusement pas que le MRAP, et on ne voit hélas pas de grand mouvement antiraciste émerger.Alors, faute de mieux, il n'y a vraiment pas de quoi se réjouir des difficultés rencontrées par la plus ancienne de ces associations.
Si votre intention était de débattre sereinement et dans un esprit constructif de cette situation et de comment y remédier, vous ne seriez pas parti du livre de MW qu'il reconnait lui-même n'être qu'un pamphlet.Je suis ouvert au dialogue, mais dans le respect mutuel; partir de bases aussi partisanes n'est pas favorable au débat.
Sans faire partie du "circus ramadan", comme vous le nommez si respectueusement, je suis très attaché à la liberté individuelle, notamment de se vêtir et je ne comprends pas pourquoi on devrait renoncer à cette liberté pour prétendûment lutter contre l'islamisme.
Au MRAP, nous exprimons des points de vue différents; on débat et cela ne nous empêche pas d'agir ensemble, étant d'accord sur l'essentiel:défendre les victimes et faire reculer le racisme.
Quand on a du courage politique, on défend son point de vue, on essaie de le diffuser, on ne part pas en silence en abandonnant les autres aux "dérives".

MayDayMeduzaichouee a dit…

Mr Masson semble confondre navire politique et radeau social... ne pas laisser les autres partir à la dérive, ça veut dire quoi? qu'il faut que nos élus prennent leur barque, et qu'ils rament pour récupérer tous ceux qui se perdent à un moment ou un autre?
une fois encore vos propos sont très dirigés pour quelqu'un d'ouvert au dialogue... et le rapport de force toujours bien présent...
Quant aux points de vue qui se diffusent et se défendent, si vous ne veniez pas sur ce blog que pour "prêcher" pour votre paroisse vous sauriez qu'ils sont amplement diffusés et plus encore défendus...
Vous savez, la meilleure façon d'avancer face à un souci a toujours été la même (et la seule oserais-je), c'est de se remettre en question, d'accepter ses erreurs pour en sortir plus fort, à tous points de vue...

Anonyme a dit…

Trop Démocrate, trop Républicaine et pas assez communautariste, voilà pourquoi je me suis attirée les foudres de cette bande délinquants à col blanc. Je suis d'accord avec vous sur les prises de position d'Aounit.

Winnykamen Maurice a dit…

Mon pauvre Christian, d'accord, tu nous l'as dit, tu n'es pas un intellectuel. Et c'est d'autant plus à ton honneur d'occuper le poste de Président du MRAP de Nice. Cependant, tu sais lire, écrire et compter, comme tous ceux qui ont fréquenté l'Ecole de la République doivent savoir le faire. Tu y as appris, aussi, qu'aucune injure ne saurait remplacer un argument. Ainsi, pour toi, je ne balance que des contre-vérités et tu prends comme preuve que j'ai affirmé que Charles Palant avait démissionné du MRAP après que celui-ci se soit montré bien évasif sur l'affaire Papon. Et tu ajoutes comme preuve à ta preuve, qu'il est toujours membre du CNCDH comme représentant du MRAP. C'est faux, il est membre de cette noble institution mais ne saurait davantage y représenter le MRAP que Mélanchon le PS au Sénat. N'empêche que Mélanchon est toujours membre du Sénat et Palant du CNCDH. J'ai dit évasif, non sur la libération de Papon que Mouloud avait demandée, mais sur la réaction du Mouvement après que des membres (aujourd'hui démissionnés ou membres de MRAP Reconstruction aient protesté. Voici un article paru dans l'Humanité du 23 janvier 2001 (ce n'est pas le journal du PS ni de ses dissidents, peut-être le sais-tu): "Le MRAP s’affirme également pour une libération(de Papon), ce qui provoque en son sein un vif débat, des protestations de plusieurs de ses comités locaux, dont celui de Marseille, et des démissions dont celle de Charles Palant, l’un de ses fondateurs. Le MRAP devait réunir, hier soir, ses instances pour débattre de la situation ainsi créée, beaucoup lui demandant de reconnaître son erreur et de revenir sur sa position." Et bien je crois savoir que le MRAP attend toujours la réunion de ses instances pour en débattre, Mouloud ayant reconnu qu'il avait parlé plus vite que son ombre. Et si je me trompe cela ne change rien à la démission de Charles qui n'est pas revenu sur sa décision, une décision qu'il hésitait à prendre mais qui le tarabustait - avec toute la tristesse que peut-être tu es encore capable d'imaginer -, depuis que le MRAP avait re-coorganisé, de samedis en samedis des défilés pour la paix en Irak avec ceux qui y avaient crié "Mort aux juifs" lors du premier, le 7 octobre 2000 à Paris, et qui réitéraient, notamment à Nice. Tu m'as dit, après la conférence que tu te souvenais que j'avais protesté auprès de toi -Président -mais que je t'aurais parlé d'un cri "mort à Israël". Et tu as ajouté que pour Mort à Israël, on pouvait y réfléchir. Outre que Mort aux Juifs et Mort à Israël sont, de toutes les façons des appels au meurtre avec circontance aggravante d'appel à la haine raciale, je te remets en mémoire que la politique du MRAP est 2 peuples 2 Etats. Je m'étonne donc que le Président que tu es soit si éloigné des thèses de son propre Mouvement.
Je n'ai écrit, dis-tu qu'un tissus de mensonge! Mais que fais-tu des critiques positives que j'ai données à connaître à la salle? Dont celle d'un Secrétaire national du MRAP. Sans doute n'as-tu pas voulu les entendre. Sais-tu lire, au moins les communiqués du MRAP, c'est l'un de ces communiqués que j'ai cité, qui affirme que mon livre n'est qu'un pamphlet.
Ce serait la présence de Musulmans en France qui me, qui nous, poserait problème? Mon pauvre ami, je suis membre de l'association pour l'amitié judéo-musulmane, et toi? Je préside l'association La Paix Maintenant 06 pour l'amitié entre les peuples palestiniens et israéliens. Et toi? Tu mets en exergue les Musulmans, tous les Musulmans et il en est qui te rejettent mais que tu représentes malgré eux. Tu les pointes du doigt, tu participes au communautarisme islamique avec ton gourou soutenu par Frère Tarik.
Parlons, maintenant, de ton honnêteté intellectuelle - bien qu'à y réfléchir, je n'ai fait que parler de cela : Tu as écrit et envoyé ce mail du 21 novembre 07, un mail que tu estimes être une réponse à mes arguments! "Maurice ne parle pas beaucoup de son long passé au PCF, de 1950 à 1977, où il gérait les “caisses noires” du Parti. C’est peut-être là où il a
appris à mener des procès de type stalinien à ceux qui lui déplaisent, en l’occurrence le MRAP.Durant son long séjour au PCF, il a bien dû voyager dans les pays de l’Est. Qu’a-t-il écrit sur la persistance de l’antisémitisme en Pologne, sur le “Procès des blouses blanches”, etc ?"
Encore une fois, tu ne sais pas lire. Ouvre le livre et tu trouveras, pages 25, 30, 44 et ailleurs, que j'en parle. Mais sans doute préfères-tu répéter, sans te donner la peine d'y réfléchir, les mots de tes voisins du MRAP mentonnais qui n'étaient venus que pour perturber le débat. Peut-être, avant, te faudrait-il te souvenir que le 2 janvier, ces mêmes personnes dont le MRAP peut avoir honte, lançaient dans une réunion des amis de la démocratie de Nice, que l'antisémitisme historique n'avait jamais existé et que les Juifs qui avaient été massacrés durant la première et la deuxième croisade (1905 et 1146) l'avaient été parce qu'ils étaient riches et non parce qu'ils étaient Juifs. Belle excuse pour avoir brulé des enfants sur leurs bûchers, mais sans doute, ces propos dans la bouche de militants du MRAP ne sont-ils pas des propos antisémites? Quoi d'autre, alors?
Pour finir, d'accord avec toi, bien des Associations sont en déperdition d'effectifs. Mais cela est toujours de la faute des responsables qui impriment une mauvaise politique, au sens large, à leur mouvement et qui ne se remettent jamais en cause, jamais à ceux qui s'en vont de guerre lasse, jamais non plus à ceux qui critiquent cette mauvaise stratégie. Il y avait 5400 membres au MRAP en 1998, il n'y en avait que 2300 à 2500 (Mouloud restait alors dans le vague) à la veille du congrès en janvier 2008, j'ai lu quelque part qu'il n'y en aurait plus que 1500 aujourd'hui. A Nice, vous étiez plus de cent, vous êtes une poignée. Continuez comme cela, ne réfléchissez pas, je vous posez pas de question, accusez ceux qui voudraient vous aider à penser, et bientôt, Chistian, tu ne présideras que toi-même.
Maurice.

Pierre GRIMAUD NOW a dit…

Si l'information sur l'organisaion de ce débat nous était parvenue, nous aurions eté heureux d'y assister et d'y participer. De telles initiatives sont plus que nécessaires, du moins pour celles et ceux qui souhaitent vraiment assumer leur devoir de citoyen...

Pierre GRIMAUD NOW
Modernité et Socialisme
http://modernitesociali.canalblog.com/

MASSON Christian a dit…

1°Cliquez sur http://www.cndh.fr/article.php3?id_article=fr et vous lirez que M.PALANT Charles y est bien en tant que représentant du MRAP. Une contre-vérité flagrante de MW, facilement vérifiable, celle-ci.
2°Je me suis excusé à l'avance de mes débordements verbaux, en raison de mes difficultés d'expression orale, dûes à mon manque d'instruction et au niveau de langage employé dans mon quartier où on ne fait pas dans la nuance.Nullement pour faire de l'ouvriérisme.Je suis plus à l'aise à l'écrit, merci à l'école républicaine !
3°Si ma réaction fut effectivement émotive et violente verbalement (j'ai "dérappé"), on ne peut que m'en féliciter: se voir accuser de complaisance vis-à-vis de l'antisémitisme sans réagir serait un aveu !Il y a 30 ans que je me bats avec le MRAP contre toutes les formes de racisme, que j'y sacrifie du pouvoir d'achat, du temps (aux dépens de ma famille), des amitiés (?) de personnes racistes ou sexistes et je devrais rester de marbre face aux accusations les plus infamantes, fondées sur des contre-vérités (cfn°1) ?
4°Moi aussi, j'en ai marre des bagarres intestines. C'est pourquoi nous travaillons dans des collectifs: resf, SSI,citoyenneté, etc avec tous les militants des autres associations dans un même but: faire de la DUDH une réalité quotidienne.Je présente toujours nos partenaires comme des AMIS, non des concurrents et nous relayons leurs initiatives sans sectarisme.
5°S'il avait été crié "Mort aux juifs" à NICE dans une manifestation pour la paix,j'ai entière confiance dans les manifestants présents pour évacuer les incitateurs à la haine, par tous les moyens, y compris physiques, et je ne serais pas le dernier à y concourir. Je l'ai déja fait, par la persuasion, à plusieurs reprises.C'est une mesure de protection immédiate de passants portant une kippa, suivie si possible d'une action en Justice...
MW m'a effectivement rapporté qu'il avait été crié, par un petit groupe isolé,"mort à Israël".Israël est un Etat, séparé de nous par la Méditerranée: il n'y a pas de risque de passage à l'acte immédiat.La manifestation était terminée, je n'étais pas dans cette partie de manifestation condamnable, je ne pouvais rien y changer (et cela ne s'est pas reproduit).Expliquer notre position sur 2 peuples-2 états vivant dans une paix juste et durable nécessite du temps et de la persévérance. Encore faudrait-il nous laisser faire ce travail pédagogique: les réunions avec Leila Shahid et M.Warschalwski à l'Ariane et celle de la Fac de lettres ont été annulées suite aux pressions d'un lobby pro-israëlien.Que chacun assume ses responsabilités totalement...
6°Peut on peut faire l'apologie du MUR et présider "La paix maintenant"? Cette"paix", avec un territoire morcelé non-viable, des colonies illégales, la violation des Droits de l'Homme et des résolutions internationales ne serait qu'un armistice. Ce n'est pas de cette paix là que nous voulons, mais d'une vraie réconciliation qui garantisse le droit de 2 peuples (?) à vivre en paix dans des frontières sures et reconnues, à échanger et coopérer équitablement au développement.
7° Si les effectifs de toutes les associations et partis défendant les valeurs de la DUDH sont stables ou en diminution, il serait inopérant de n'y voir qu'une cause (les errements de leur président).Cette forme de pensée prévaut dans les cerveaux staliniens, prompts à organiser les purges. Il vaudrait mieux s'interroger, entre autres, sur le refus et la lassitude d'être utilisés chaque fois que l'on agite la marionnette LE PEN: Ceux qui n'ont pas accordé le droit de vote aux étrangers portent la responsabilité de la persistance de leur stigmatisation.
S'interroger aussi sur la place de la France, pays colonisateur, puis impérialiste et des Français qui, souvent (?)à leur corps défendant, bénéficient de l'échange inégal et de privilèges. Les Français, leur classe politique, leurs dirigeants économiques sont ils prêts à remettre en cause cette domination héritée? Je n'en suis pas sur, malheureusement...
Ce serait intéressant d'en débattre, plus intéressant que des divagations hostiles au MRAP...