05 mars 2008

Emotion dans la blackbox


Malgré la Champions league et un lieu passablement excentré – la belle salle du CAL de Bon Voyage –, la « blackbox » est pleine quand Bernard Gaignier, notre colistier, entre en scène.

Décidément, pendant toute cette campagne, Nice Autrement aura fait… autrement. Ainsi, au traditionnel meeting, nous avons substitué une pièce de théâtre.

Dire que Bernard a retrouvé les accents qui avaient fait de « Fragments de Nice » un vrai succès au théâtre de l’Alphabet il y a deux ans, est peu dire. Dopé par une salle huit fois plus grande que celle du petit théâtre d’Henri Legendre, Bernard va être tout simplement éblouissant. C’est à peine si l’auteur a pu repérer une dizaine d’erreurs minimes sur un texte d’une heure quinze !

Il est applaudi longuement par une salle très chaleureuse qui avait été probablement chauffée par le clip de Bruno Zuliani et la vidéo de Clotilde sur les 69 coups de cœur de Nice Autrement.

Quand je rejoins Bernard sur scène, fragilisé par cette évocation si sensible de souvenirs intimes et par la tendresse tonique de la salle, mon cœur bat tout simplement très fort.

L’émotion est apparemment communicative car je croise quelques regards embués et subis quelques bourrades de tendresse contenue. La conseillère générale du 7e canton n’est pas en reste.

Mais, bien sûr, la politique reprend ses droits, le temps de me féliciter de la campagne que nous menons autrement, de décrypter notre liste et notre programme, avant de conclure :

Au final, tout au long de cette campagne, nous avons fait la démonstration que Nice Autrement c’est vraiment une autre façon de faire de la politique. Alors, évidemment, nous dérangeons. Comme chantait Brassens, « Les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux ».

On nous critique,
On nous caricature, même si par ailleurs on nous plagie,
Mais rien ne nous arrêtera.
Chacun d’entre nous pourrait faire sa devise du célèbre petit poème de René Char :
« Impose ta chance
Sers ton bonheur
Et va vers ton risque
A te regarder, ils s’habitueront… »

Oui la gauche peut gagner à Nice
Mais pas la gauche des appareils
Celle-là, on le sait, restera toujours scotchée aux alentours de 30%.

Oui la gauche peut gagner à Nice,
Mais en s’élargissant, en rassemblant au-delà d’elle-même, en changeant ses pratiques, en devenant la gauche autrement.

Nous ne sommes pas le sparadrap du capitaine Haddock
Nous ne sommes pas non plus la rustine d’une gauche lyophilisée par les appareils.
Le rassemblement au second tour sera nécessaire, il ne sera pas suffisant s’il se résume à des combinaisons d’appareils.
Le rassemblement devra donc se faire autrement,
Et il se fera d’autant plus autrement que notre liste fera dimanche le meilleur score possible.

Mes amis,
Nous avons du fond,
Nous avons du souffle,
Nous serons au rendez-vous du 1er tour,
Nous serons au rendez-vous du 2ème tour.
Nous nous inscrivons durablement dans le paysage politique de cette ville et de ce département.
Le 9 mars,
Nous devons réussir,
Nous pouvons réussir,
Oui mes amis nous pouvons,
Oui, nous pouvons.


14 commentaires:

claudio a dit…

Très belle soirée.
Prix de la meilleure phrase à : "Nous nous inscrivons durablement dans le paysage politique de cette ville et de ce département"

un lien : http://senioractif.over-blog.com/article-17345624.html

Anonyme a dit…

une soirée sympathique et animée.
Que la victoire soit au rendez vous ce dimanche

Anonyme a dit…

irene a dit...

du 1er meeting au Westminster à celui d hier soir à Bon Voyage 4 mois se sont écoulés (environ).... et franchement à quelques jours du premier scrutin....que d émotion, de joie, d excitation.. même notre RACHEL alitée à la clinique distribue les cartes de PATRICK à ses voisines de chambre....EH OUI....

Anonyme a dit…

de nombreux anonymes nous ont fait part au moment du coktail leur étonnement et la satisfaction de voir une campagne différente et fort sympathique!
Nice Est en force pour soutenir Mottard

ANTONIN a dit…

Certains nous proposent de "Changer d'ère".Je pense à un jour nouveau qui va se lever sur notre ville.
Pour ce faire, ils composent une liste empilant tant bien que mal courants, sous-courants, petits chefs et roitelets de partis dont certains, hélas pour eux, ne représentant plus qu'eux mêmes.
(Là dessus, il est à croire que la
place occupée sur la liste est inversement proportionnelle à leurs résultats obtenus lors des scrutins électoraux).
Le tout agrémenté d'une petite dose de cumulards, dont certains auront l'obligation d'abandonner un mandat, ou de presque professionnels de la politique.
Changement d'ère en trompe l'oeil donc.

D'autres proposent "Le temps du changement". J'imagine une nouvelle façon de faire de la politique, avec des gens nouveaux, des idées nouvelles.

Jetons tout d'abord un voile pudique sur un grand nombre de colistiers qui font profession de l'élection permanente et placés en tête de liste, pour nous intéresser à celui qui nous propose ce "Temps du changement".
Celui là même qui fait partie du paysage politique Niçois depuis, depuis,... Ah oui , depuis 1983.
Les années Médecin. Le "Temps du changement" ressemble furieusement à la nuit des temps.

D'autres encore nous proposent "De faire Nice et l'aimer". Là, je ne pense et n'imagine rien, sinon le pire, 7 années de suivis de conseils municipaux m'ayant enlevé toutes illusions si tant est que l'on ait pu en avoir.

Deux mandatures n'ayant donc pas suffit à faire ce qui aurait du être fait. Il est vrai qu'entre erreurs de castings, retrait de délégations, trahisons massives de dernière minutes, passage en force pour des projets inutiles et coûteux, il ne restait plus beaucoup de temps pour s'occuper du bien être des citoyens. Où est l'amour dans tout ça?

Et puis il y a "Nice Autrement".
Une nouvelle philosophie politique.
Loin, très loin des images d'Epinal.
Cette équipe de femmes et d'hommes entraînés par celui qui met son imagination en action pour servir l'intérêt général.
Les Niçois, s'ils le souhaitent, en glissant notre bulletin dans l'urne n'auront ni à imaginer, ni à penser l'action que nous mettrons en oeuvre.
Ils la vivront, tout simplement.
C'est pourquoi dimanche, ils nous feront confiance.

TotaleDefragmentay a dit…

Heu... sont passés où le Nord, le Sud et l'Ouest? heyyy !!!

bernard gaignier a dit…

Je dois dire que pour moi ça a été un grand moment...de théatre, de joie et d'émotion...
Pour moi qui ai peu participé à cette campagne pour des raisons d'éloignement professionnel, j'ai éé heureux d'avoir pu apporter cette pierre; d'interpréter ce texte que je me suis approprié depuis 3 ans tant il raconte des histoires qui me sont proches.. même génération, mêmes valeurs, une amitié et des combats menés enemble depui plus de 20 ans.
Un grand merci encore une fois à Richard... qui s'est transformé pour l'occasion en remarquable régisseur, un grand merci à Patrick et à la belle du stade Jean Boin

Anonyme a dit…

Bonjour

Dommage, je serais volontiers venu mais je n'ai pas eu l'information , bien que je me sois pourtant enregistré avec mon mail sur le site de campagne.

Anonyme a dit…

SCOOP!!!!!!!!!! SANS INTOX
IL parait que l'équipe concurente est inquiète malgrés les"bons sondages manipulés" par le Figaro.
Il y a de quoi car d'autres sondages mais qui ne sortiront pas donne
Estrosi à 34
Allemand à19
Peyrat à 18
Mottard à 14
Cael à 6
FN ET rebelle 4
delasudda 3

De quoi s'inquiéter il parait que le QG de la rue Biscarra souhaite se rapprocher des dissidents mais personnes n'ose faire la démarche!
Certains(en apparté) commence à penser que le candidat se rapproche trop et risque de remporter la primaire à gauche!
Bien entendu les officiels nous ont dit que c'était de l'intox

Richard a dit…

J'étais bien à la soirée, mais je l'ai vécue "autrement".
J'ai pas pu prendre de photos non plus.
J'ai vu qqs photos sur les blogs, et j'aimerais bien en voir davantage. Qui pourrait faire un diaporama de la soirée pour que je puisse en le regardant, partager avec vous, même en retard, ce moment.
Bises

Sijavéssu a dit…

évidemment que c'est de l'info !!!! L'intox c'est... heu... enfin... vous voyez s'que j'veux dire quoi...
je ne mettrai pas mon quinté ici mais moi je vous le dis, Mottard y fera au moins 18%...
RDV dimanche !!!!
Y va tous les bouffer Patrick c'est sur...

Anonyme a dit…

...Certains(en apparté) commence à penser que le candidat se rapproche trop et risque de remporter la primaire à gauche!....
06 mars, 2008 14:57
La, j'avous que je ne comprends rien à ce commentaire... On peut m'expliquer ??
Ségurano

alain a dit…

Ici à Caluire près de Lyon, on a pas la chance d'avoir une politique "autrement" mais qui sait un jour... En tout cas, et de tout coeur avec vous! Sincèrement!

Dominique a dit…

Franchement Segurano, nous non plus on ne comprend pas trop...