11 mars 2008

Allemand, l’indélicat

Calme de nature (trop pour certains de mes amis), il ne m’arrive que rarement de sortir de mes gonds. Mais là, c’est trop !

Les faits : hier soir, le directeur de campagne de Patrick Allemand me téléphone pour me dire que son candidat souhaite me rencontrer. Ne me considérant pas en guerre civile, je ne vois pas de raison de refuser cette rencontre, et un rendez-vous est pris pour le lendemain matin sur « mes terres » du 5e canton, avenue Borriglione.

Le but de la rencontre vient rapidement sur le tapis : il s’agit d’obtenir mon soutien pour dimanche contre... la non présentation d’un candidat socialiste contre moi dans trois ans aux cantonales.

Un peu estomaqué par l’offre de ce plat de lentilles, je répète que le seul geste qui était attendu par les Niçois de gauche était la fusion mathématique et publique encouragée par la loi, comme cela s’est fait dans pratiquement toutes les villes où il y avait pluralité de listes de gauche (Martine Aubry vient de le faire alors qu’elle n’en avait nul besoin pour l’emporter dimanche prochain).

J’ai fait la proposition en septembre, je l’ai réitérée dimanche soir (même si elle me coûtait après l’exclusion de plusieurs de mes colistiers et de moi-même) au nom de l’intérêt que je porte à notre ville. Patrick Allemand a refusé, j’ai acté, la vie continue et chacun assumera devant les Niçois.

Et voilà que cet échange que j’ai accepté par courtoisie se transforme, dans la novlangue du blog de Patrick Allemand en joyeuses tribulations entre potes sur fond de « Embrassons nous Folleville » (c’est d’ailleurs un journaliste qui me l’apprend). Tout ça pour grappiller quelques voix dans un deuxième tour perdu d’avance…

Avant de changer d’ère, il serait peut-être bon de rompre avec la vieille politique.

20 commentaires:

Richard a dit…

J'ai appelé Bernard au téléphone tout à l'heure, pour lui donner des nouvelles. Je lui ai raconté que Allemand avait récupéré l'entrevue de ce matin, pour communiquer sur le thème "tout va bien entre les Patrick". Il m'a répondu : "Quelle canaille".
Un joli résumé du personnage.

Anonyme a dit…

Je me demande pourquoi continuez vous a fréquenter un individu pareil, cette canaille ? Creez un parti Socialistes Autrement" je suis sur que vous aurez des centaines et des centaines de militants. Carte N°1 Ségurano

claudio a dit…

Et dire que j'ai reçu un mail (d'un partisan de l'individu) pour me dire que j'avais été trop loin aujourd'hui sur mon blog. Je crois qu'en l'espèce le "trop loin" n'a pas de limites.

Anonyme a dit…

Sur France 3 j'ai entendu de la bouche d'Allemand deux choses drôles:
1°) "je ne suis pas un homme d'appareil", c'est délicieux pour un apparatchik professionnel de la politique, 1er fédéral du PS depuis des années !
2°) "si l'on additionne mes voix, à toutes celles de gauche et du MODEM je suis au niveau d'Estrosi"... effectivement si l'on compte toutes les personnes qui n'ont pas voté Allemand, celà fait une majorité !
En dépit du dévouement total du bunker de la rue Biscara Allemand a fait un très mauvais score (-7 points par rapport à Mottard 2001) et portera la responsabilité d'un échec cuisant annoncé. Et dire qu'il dit que le bilan de Mottard en 2001 c'est un échec, celui d'Allemand en 2008 est une bérézina. Mais il y aura toujours une cour de vils assoiffés par une "carrière" au PS qui lui serviront de beau miroir pour lui dire qu'il est le plus beau... Pour reprendre à ma sauce la chanson "Jaurès, réveille toi ils sont tous devenus fous" !
André Louis

Laurent Weppe a dit…

D'abord, cette histoire de deal me pousse à rappeller qu'il Y a des promesses aui sont faîtes pour ne pas être tenues...

Mais créer un parti socialiste autrement? et puis quoi encore: le PS existe déjà, il y a des endroits où il arrive même à bien tourner. Beaucoup d'endroits. Mais si la vague rose de dimanche dernier est resté "mini", c'est aussi parce ce que dans certains coins le PS ne fonctionne pas comme il le devrait.

imaginons que Patrick fasse un parti "autrement": d'abord un parti localiste a zéro raison d'être, ensuite, les centaines de militants de ce parti seraient pour beaucoup des ex-PS: tu suis la logique Ségurano? moins de militants au PS=plus facile pour Allemand de rester le grand patron du PS local et de maintenir une rente (qui déclinera avec le temps)d'électeurs.

Faut pas partir, et il faut toujours laisser la possibilité à Allemand de se racheter: s'il se réveille, tant mieux, sinon, il donne raison à la démarche de Patrick, dans tous les cas, la main ouverte et le refus de couper les ponts avec son parti sont la bonne réponse à avoir:

"Toute classe dirigeante qui ne peut maintenir sa cohésion qu'à condition de ne pas agir, qui ne peut durer qu'à la condition de ne pas changer, est condamnée à disparaître."

Ce n'est pas de moi, mais d'un certain Léon Blum

Anonyme a dit…

Excellente analyse de Mr Laurent Weppe. Mais dite moi Laurent comment faire pour s'en debarasser ? Parceque maintenant c'st physique, je ne peux plus.....
Ségurano

Anonyme a dit…

Cher Patrick !
D'abord BRAVO à vous pour votre parcours ! Sandrine et moi sommes déçus et nous avons beaucoup pensé à vous Dimanche ! En tous cas, sans aucun soutien d'un parti vous avez fait un superbe score !
Je me permet de vous contacter grace au blog car je voudrais vous demander si il serait possible de vous envoyer un document par e-mail ? voici mon mail marc.ribaud@wanadoo.fr Merci d'avance ! Et à bientôt j'espère ! Amitiés, Marc Ribaud (ex directer Ballet de Nice)

Clotilde a dit…

Toujours plus bas, toujours plus nul, toujours plus s..#@*!
Je ne suis jamais allée sur le blog d'Allemand pendant cette campagne, je préférais me consacrer à des choses plus intelligentes et constructives, mais je vais faire une exception aujourd'hui.
Et en prime, il va se prendre une deuxième vague de mailing aux copains dans la tronche.
J'aimerais savoir comment ses "amis" vont le défendre.
J'ai changé d'avis sur tous ceux qui font partie de sa liste: j'avais encore un peu d'estime pour certains (pas beaucoup!) d'entre eux, là c'est fini.

Anonyme a dit…

Il y a tant de leaders, qui spécialistes de politique proposent stratégie sur stratégie pour se retrouver finalement sur le carreau. Le parti socialiste niçois, en ces dirigeants, démontre sa faiblesse, son recul, son incapacité à exister et à s'exprimer, à se faire comprendre. Perdre Nice de 2000 voix en 2001 nous donnait tant d'espoir. pour notre ville endormi, veille 5ème commune de France abandonnée. Aujourd'hui la direction du Parti socialiste a tout fait pour que la victoire s'éloigne. Patrick Mottard, nous le savons tous, ils le savent, était, à nouveau, la bonne idée : intègre, ambitieux pour la ville, socialiste, amical. et j'arrête là. Là, quel désastre! Alors merci à Patrick Allemand d'avoir mis la gauche derrière un ancien médeciniste et un ancien frontiste. la démocratie et l'honnêteté ne l'ont pas emporté. l'intérêt collectif non plus. Mais, l'honneur est sauf, Monsieur Allemand est premier secretaire fédéral. Les apparatchiks, ce n'est plus ce que c'était...
Luc Derai

Anonyme a dit…

bon la division n'est pas bonne et il y-a encore un espoir de "gagne" dimanche 16 Mr Mottard "S.V.P" donnez une consigne de vote pour pouvoir elliminer cette droite ,il est temps a chacun de mettre "l'orgueil" au fond de la poche avec un mouchoir dessus !!
ON PEU GAGNER ! ON DOIT GAGNER !car il-y-a des millier de Niçois qui souffrent de cette division qui je suis "SUR" n'est que temporaire S'IL VOUS PLAIS ,aidez-nous ,nous les Niçois qui ne voulons "PLUS" que notre belle ville soit administrée par cette droite qui nous "MEPRISE" S.V.P faite l'union à ce 2 eme tour !
et que les Niçois puissent vous remercier.....
UN EFFORT LES PATRICKS.

LOLO de NICE

ECKO a dit…

Avez-vous répondu favorablement à l'appel de J.Peyrat ? Je vous l'aurais conseillé, c'est pour maintenant le seul moyen d'améliorer les choses. Je crois qu'il sera réélu, et en y mettant le prix, votre présence aurait été utile.

Anonyme a dit…

Que dire, sinon: "voilà un exemple de plus qui révèle la personnalité de Patrick Allemand..."
Quelle tristesse...

A bientôt
Valérie

Laurent Weppe a dit…

ecko: Même Estrosi est allé démarcher des membres de l'équipe de Mottard (avec fins de non-recevoir à la clé)

Très franchement, l'expérience des ministres d'ouvertures nous en a apporté la preuve: un homme (ou femme) de gauche mis dans une position qui devient le subordonné d'un homme de droite a zéro influence.

Faire un deal avec Peyrat ne sert à rien: d'abord parce que Peyrat et les siens détestent Mottard (Ils on peut-être fait semblant de l'oublier, mais moi je me rapelle des groupies qui déclaraient dans le public "coupez-lui la langue" quand Mottard ou Knecht prenait la parole), ensuite, parce que du point de vue de l'interêt général, un tel accord n'apporte rien.

jean françois a dit…

Bonjour à toutes et à tous.

J'ai été absent pendant 2 mois pour raisons familiales, mai j'ai quand même été en mesure d'aller vôter Patrick dimanche dernier.

Dimanche prochain, choisir ce qu'il faut faire n'est pas simple !

A titre personnel, je vôterai Peyrat.

En effet, s'abstenir, c'est manquer de courage.

Bien entendu, Estrosi, il en est hors de question pour tout ce qu'on sait (l'avion à 138000 euros étant le dernier exemple).

Allemand, c'est encore moins possible, un imposteur de gauche qui a radié tous ses contradicteurs.

Peyrat au moins fait preuve d'un certain panache, car se battre seul contre la machine UMP, il faut le faire !

Et puis, il me semble qu'entre lui et Allemand, c'est Peyrat qui a une chance réelle de barrer la route à Estrosi.

Laurent Weppe a dit…

Jean François:

Sauf que Peyrat a fait de l'Estrosi avant l'heure: les lieutenants d'Estro furent les lieutenant de Peyrat, les pires projets d'estro existaient déjà à l'époque de Peyrat, et le Peyrat style (fausse courtoisie dégoulinante quand ça l'arrange, explosions injurieuses quand il se retrouve contredit) ressemble beaucoup à l'Estro style.

Qu'on en veuille à Allemand, je peux le comprendre, mais il n'y a pas parmi les autres candidats en lice un "gentil monsieur avec qui je ne suis pas d'accord mais qui est malgré tout honnête et respectable"

ANTONIN a dit…

"Je ne suis pas un homme d'appareil"
"Nous allons gagner"
"Nous sommes les seuls à pouvoir créer une dynamique de rassemblement".
Etc, etc.
Voila ce que répètent en boucle Patrick Allemand et ses colistiers.
Et cela encore plus fort depuis le piètre résultat du 1er tour.

En répétant tout cela, de façon lancinante, et à qui veut l'entendre, c'est d'abords à eux-même qu'ils s'adressent.
Ils savent, (je l'espère en tout cas, sinon ça relèverait de la psychanalyse), mais ils ne veulent pas croire.

Comme une vérité qui fait peur et pour laquelle on a besoin d'affirmer très fort son contraire.

Très souvent, les mots, les expressions ne mentent pas.
Affirmer une vérité à venir, c'est, à coup sur, confirmer que l'on est sur du contraire.

La liste Changer d'ère me fait malheureusement penser au type qui chute d'un gratte-ciel et qui se dit "jusque la, tout va bien, jusque la, tout va bien..."

Je ne veut préjuger de rien, ni tirer sur une ambulance, mais hélas, quel gâchis.

ANTONIN

KillBillWillbeback a dit…

S'il avait UNE chance (même infinitésimale) de gagner la mairie.... ça se saurait !!!!
y s'en tamponne sévère le coquillard de la mairie, sinon avec le score qu'il a fait au premier tour mais il aurait déjà pris une pelle-bêche, creusé un trou et se serait caché dedans !! S'il voulait vraiment la mairie, même par pure ambition, il aurait sauté à pieds joints sur l'électorat de Mottard...
Nan, en fait, moi je vais vous raconter le fin mot de l'histoire, mais chut faut pas le répéter... quand il était petit, il a regardé trop de western, résultat, il voue une vraie passion pour le scalp... parce qu'en fait il a jamais eu de doudou de sa vie... rigolez pas, c'est très triste comme histoire !!
Alors nous, on s'est dit, faut pas le laisser comme ça, on a tondu une marmotte grise, on a mis sa perruque sur une perche et on la lui a tendue... il a récupérée et depuis l'est grave content...
Le pb, c'est la marmotte... bah ouais... l'est dépressive now... on envisage de tondre... heu... ouais bon, laissez tomber...

Marion a dit…

Ca va sûrement faire enrager plus d'un sur ce blog, mais quand je vous lis Jean François... je ne peux pas m'empecher d'être suprise... Combattre Peyrat, en faire l'ennemi public pendant 6 ans, pour finir par voter pour lui??? Excusez moi mais la je ne comprends pas.
J'ai été exclue du PS par Monsieur Allemand. Je n'ai aucune affinité pour lui, ni aucun interêt pour son projet et sa liste, c'est pour cette raison que j'ai soutenu Patrick Mottard qui lui avait un véritable projet pour sa ville.
Monsieur Allemand m'a privé de ma carte, mais je suis socialiste, et socialiste je resterais.
Alors au second tour je voterais PS. Point.

Anonyme a dit…

Chère marion,
Je voterai(s)?
avec ou sans "s" ?
C'est important !

Frédérique a dit…

Moi j'avais décidé de ne pas voter dimanche car même si M. allemand et toute son equipe m'ont gentiment mise à la porte du PS car je fais partie des 69, voter blanc me semblait bête. Je vais prendre un bulletin Mottard du 1er tour et le mettre dans l'urne. Même si cela ne sert à rien, je vais au moins me faire plaisir. Si vous voulez une copie y a pas de souci. Frédérique la fleuriste