18 janvier 2006

Good bye Lenin

Aujourd'hui mes étudiants passent leurs examens de fin de semestre. Comme il se doit, je surveille mes propres épreuves. Une fois de plus, je me dis que l'étude des amphis de LEA (langues étrangères appliquées), filière largement ouverte aux étudiants étrangers, est un bon indicateur... géopolitique !

Je note la quasi-disparition des étudiants libanais et iraniens, autrefois assez nombreux. Les Européens de l’Ouest sont également en voie de disparition, notamment les Italiens et les Allemands encore présents il y a quelques années.

Par contre, nous sommes toujours dans l’Europe « post-chute du Mur » avec, par exemple, un important contingent d’étudiants bulgares généralement étonnés et ravis de trouver un prof qui connaît bien leur pays et qui leur parle plus de Cristo Botev que de Sylvie Vartan. Les Polonais, étudiants sérieux et concernés, sont également très présents. Comme les Russes et les Ukrainiens. Quelques Baltes et quelques Roumains aussi. Cette année, je pointe l’arrivée d’un petit contingent de… Moldaves (au fait, cher blogueur, où se trouve la Moldavie ?).





Mais la nouveauté réside incontestablement dans l’arrivée d’un nombre étonnant d’étudiants chinois. Dans le seul amphi de deuxième année, j’en dénombre vingt-deux, ce qui est d’autant plus surprenant que je ne les ai jamais vus en cours…

Cela dit, je trouve émouvant de me trouver en face d’amphis dont un quart d’étudiants n’auraient pas pu franchir les frontières de leur pays lors de la décennie précédente. Après la chute du Mur, le monde n’est pas devenu plus juste, mais il est incontestablement plus ouvert. Mes amphis en témoignent.

BLACK BLANC BEUR

Dans leur composante nationale… et niçoise, mes amphis deviennent chaque année un peu plus « black blanc beur », plus qu’en fac de Droit. La sociologie de la fac de Lettres s’ouvre à toutes les composantes de la population de la ville, à tous les quartiers, aux « quartiers ».

C’est même la raison pour laquelle, année après année, j’ai fait glisser mon service d’enseignant du côté de la fac de Lettres, moi le prof de Droit. Parce que j’avais l’impression d’être plus utile auprès d’étudiants issus des Moulins et de l’Ariane, qui ont généralement fait de gros sacrifices pour accéder à l’enseignement supérieur, et qu’il ne faut pas les décevoir.

QUESTIONS POUR UN CHAMPION

Je ne résiste pas au plaisir de donner à réfléchir sur les deux sujets posés par mes soins à cette session.

Pour les deuxième année, c’était un peu provocateur : « Selon-vous, la notion juridique de service public est-elle toujours d’actualité ? ».

Pour les Master, c’était également provocateur, mais probablement au deuxième degré : « Evaluez le rôle de la France dans la construction européenne ».

A priori, les étudiants ne se sont pas plaints. Alors, pour les amateurs, bon courage !!!

8 commentaires:

Claudiogène a dit…

C'est dans la première partie de votre article que je vous aurais préféré provocateur.
Tout est un peu convenu.
Je vous promets que je n'apprends rien, (même pas où est la Moldavie) c'est dommage !
A bientôt... avec plus de surprises... et de sérieuse fantaisie ?

Cordialement

Laurène a dit…

Pour répondre à Claudiogène, si je ne me trompe pas, la Moldavie est située entre la Roumanie et l'Ukraine. Donc à l'Est de l'Europe.

A bientôt.

Laurène

Claudiogène a dit…

Relisez mieux Laurène. Je sais où est la Moldavie.
La seule chose qui m'étonnait, c'est qu'on suppose qu'un blogger moyen ne le sache pas.
Merci quand même.

Laurent a dit…

C'était là certainement une boutade, vu que la Moldavie est assez facile à trouver, étant marquée sur toute carte post-chute de l'URSS, il aurait été certe plus difficile de demander à quelqu'un de localiser la "mère patrie" des "Transdniestriens" ou encore de localiser Temesvàr ou l'"Estland" (tous ces noms correspondant à des lieux Européens), mais après tout, un blog n'est pas un jeu de questions-réponses sur les différents lieux de l'Europe.

Laurène a dit…

Claudiogène, c'était un peu provocateur de ma part, mais c'était effectivement pour rigoler.
Par contre Monsieur Mottard, il y a un commentaire sur mon blog qui pourrait vous intéresser, il n'est certes pas en votre faveur, mais je pense qu'il serait logique d'y répondre. Vous le trouverez sous la note "Netizen bientôt dans les kiosques".

Laurène

Patrick Mottard a dit…

Laurene,

J'ai pris connaissance du message sur votre blog. Je n'ai pas l'intention d'y répondre afin d'éviter de tomber dans le travers recherché par un "troll" local qui sévit, sous diverses identités, dans plusieurs blogs et forums. Je vous renvoie à la définition du troll donnée par un commentateur sur ce blog sous "De Mac Luhan à Clochemerle" et notamment à ce passage :

« Bien sûr, les extrémistes n'ont pas le monopole de la bêtise, et des militants de partis plus modérés peuvent aussi s'adonner au jeu du trollisme (ou du trollage, j'attends que les immortels tranchent) bien que dans ce cas, et on rejoint la situation purement locale, plutôt que de se choisir quelques thèmes récurrents, ils s'adonnent de préférence au petit jeu du dénigrement du "candidat d'en face" et ce, même quand il n'y a pas de campagne électorale ».

céline a dit…

bonjour à tous!
dernière question pour un champion:
le recours pour excès de pouvoir dit le REP est-il une procédure suffisamment ouverte pour assurer la protection des citoyens contre l'éventuel arbitraire de l'Administration?

Patrick Mottard a dit…

Damned ! J'avais oublié de donner le sujet de la licence, promotion au demeurant bien sympathique !