20 juin 2006

Les grandes manoeuvres

Le 15 juin, suite aux investitures du PS dans la 3e circonscription, j'avais mis en ligne un commentaire intitulé Tarik n'aime pas celles qui ne sont "Ni putes ni soumises". Par ce texte, je m’étonnais qu’un certain nombre de militants issus de l’immigration, qui revendiquaient depuis plusieurs mois, et à juste titre, une candidature de « minorité visible » n’aient pas voté pour Zineb Doulfikar.

Deux heures après l’avoir mis en ligne, j’ai retiré ce texte à la demande de la principale intéressée qui ne souhaitait pas être trop exposée.

Face à la déformation dans la presse de mes propos par les amis de Patrick Allemand, je préfère reproduire ici l’intégralité du texte original qui se veut le commentaire libre d’un homme libre dans un parti que j’espère libre.

Le voici.

Dans la 3e circonscription, ma déception est grande et même teintée d’inquiétude par rapport à la capacité de mon parti à embrasser la réalité sociale de la France d’aujourd’hui. Zineb Doulfikar, militante associative reconnue, déléguée départementale de « Ni putes, ni soumises », présentait sa candidature. À un moment où le parti socialiste réclame une meilleure représentativité des minorités visibles, l’occasion était belle, avec Zineb, précisément parce que ses qualités et son parcours ne la cantonnaient pas à être une simple candidature de témoignage. La Fédération 06, dans un premier temps, lui a opposé une candidature plus classique (comprendre moins risquée) et les militants, dans un second temps, n’ont pas osé franchir le pas. C’est bien dommage.

Mais le plus inquiétant n’est pas là. De fait, il ne fait pas de doute que Zineb a été rejetée par un certain nombre de militants issus de l’immigration qui, manifestement, ne pouvaient pas admettre l’ascension d’une femme, qui plus est d’une femme libre, sortie de leurs rangs.

Dans les années soixante-dix, on avait coutume de dire que la ligne de partage entre le capitalisme et le socialisme passait au centre du PS (!).

Il me semble qu’aujourd’hui, la ligne de partage entre les intégristes à la sauce Tarik Ramadan et les tenants des valeurs républicaines, y compris et surtout quand ils sont musulmans, passe au centre du PS 2006.

37 commentaires:

Marie-jeanne et Patrice (sections Nice-centre et Nice nord) a dit…

Patrick, au moment où tu dois faire face à une machination politique d'une perversité rarement égalée et scandaleuse venant de la part de "militants" qui ont tout déployé pour faire battre une candidate issue de l'immigration, reçois la marque de notre indéfectible soutien.

Commandant Dromard a dit…

Pour qui connait personnellement Patrick Mottard depuis longtemps; (c'est mon cas), le voir accusé de racisme relèverait du gag si l'affaire n'en était pas plus grave. Elle relève même des tribunaux.
Une fois de plus, ce triste sire de Patrick Allemand, et sa petite coterie d'arrivistes médiocres, ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Non content de ridiculiser le PS et la Région à chacune de ses apparitions publiques par des discours aussi longs qu'ennuyeux, il le sabote de l'intérieur, abruti par son ambition aussi vaine que démesuré et en offre une image piyoyable.
Ses camarades (et des collègues élus) apprécieront.
Quant à ceux qu'ils instrumentalise, ils illustrent la réflexion de Coluche selon laquelle le racisme, c'est croire qu'il n'y a pas de c.. ou de salauds chez les immigrés.

Clotilde Gimond a dit…

Cette histoire montre bien que la principale intéressée connaissait très très bien les deux ou trois gugusses qui sont en photos dans le journal ce matin puisqu'elle avait préféré que tu n'en parles pas dans un premier temps. Ce qui est la preuve que leur réaction était prévisible et caricaturale puisque si elle avait été subtile et intelligente on ne s'y serait pas attendu!
Je trouve ça finalement pas mal du tout que les circonstances du vote de l'investiture dans cette circonscription remontent à la surface.
Il me semble qu'il est temps de ne plus se voiler la face, et d'appeler un chat un chat. Zineb était une candidate issue de l'immigration, arrivée en France pendant son enfance, et qui a œuvré toute sa vie pour l'intégration des immigrés. Seulement voilà, elle ne correspond pas à l'idée de ce qu'une partie des militants niçois issus de l'immigration se font de la femme (Patrick Mottard n'a pas dit autre chose). Je pense par ailleurs qu'elle ne correspond pas non plus à l'idée que se font de la femme une partie des chrétiens niçois ou des athées niçois conservateurs (il y en a sûrement!), qui aimeraient tout autant que leurs femmes restent sagement à la maison et leur fasse la cuisine.
Seulement voilà, Zineb fait partie d'une génération de femmes qui feront que nous ne reviendrons plus en arrière, même si les obscurantistes et réacs de tous bords y travaillent dur, y compris dans des associations et partis dits de gauche.
Il n'y a pas de propos discriminatoires dans ce blog. Il ne fait que reprendre la vérité des faits.
Par contre, ce que nous avons tous vu maintenant, et ce que les niçois ont vu en lisant leur journal, c'est que le vice-président de région, le challenger de Mottard à l'investiture de la mairie, Monsieur Patrick Allemand, s'est fendu d'un commentaire pathétique et a transmis lui-même la plainte déposée par ces "amis du progrès social". Ce qui montre bien qu'il a sciemment choisi d'interagir avec les forces réactionnaires issues de l'immigration plutôt qu'avec ses forces progressistes et porteuses des valeurs de la république. Au moins c'est clair.
Patrick et Zineb, je suis fière de vous et vous assure de tout mon soutien.

rené poésy a dit…

Cher Patrick,
Je prends connaissance de la "polémique" qui nait et qui est attisée par certaines personnes bien peu fréquantables à mon goût. Nombre de commentaires ont déjà été postés, commentaires de soutien bien sur et qui ne peuvent être que de soutien quand on te connait. Comme celà a été dit, t'accuser de racisme est ridicule et même diffamatoire. Ton parcous, tes combats et tes amitiés en attestent. Ce que je trouve désolant c'est que le Parti, mon Parti, semble glisser sur un pente bien dangereuse. Peut-on te reprocher de critiquer l'attitude de certaines personnes qui ont eu recours aux archaismes les plus anciens pour rejeter la candidature d'une personne issue de l'immagration et au parcours remarquable ? Non certainement pas ! Le PS niçois avait une belle occasion à saisir avec la candidature de Zineb, il n'a pas su la saisir, tant pis ? Non c'est très grave car certains par convenances personnelles et petits calculs politiciens à courte vue ont actionné les réflexes les plus vils et primaires pour rejeter la candidature de Zineb. Qu'est-ce qui est plus grave : dénoncer leurs pratiques ou laisser faire les archaiques ? Poser la question c'est déjà y répondre ! Sois en tout cas, mon cher Patrick, assuré de mon indéfectible soutien à la cause que tu défends, la défense de la liberté.

Richard a dit…

Je m'étais contenté, sur le blog de révover06, d'ironiser sur le résultat du vote de la 3e circonscription. Mais toi, tu as fait fort. Je crois que ce qui s’est passé, c'est le résultat de pratiques que je trouve détestables. Lors de nos votes internes, la plupart des adhérents votent sur recommandations voire sur ordre. Soit par fidélité, soit par intérêt personnel. C'est sûr que ces façons de faire minent le moral du militant modeste mais motivé que je suis. Je peux te dire pour y avoir assisté que le téléphone des amis de la direction fédérale a fonctionné à 200% le soir de l’investiture dans la 3e circonscription. Dans mon article, je me félicitais du nombre de régularisations d'adhésions. Je faisais allusion à un militant qui en a réglées 7 d'un coup ! J'ai d'abord pensé qu'il était tailleur... et puis... je me suis dit que Zineb avait perdu.
Nous n’en sommes pas au premier coup bas des uns ou des autres. A qui profitent ces coups bas ? Dénonçons leur dénominateur commun et donc leur instigateur, celui qui n’a d’autre ambition que d’éliminer tous ceux qui lui barrent la route.

Escoffier Gilbert a dit…

Patrick,
Ne lisant plus "nice matin" depuis longtemps, et pour causes, c'est par l'intermédiaire de ton blog que j'apprends que l'on te traite de raciste. Te connaissant et partageant avec toi les mêmes valeurs de tolérance, d'honnéteté, de LIBERTE je t'assure de mon plus grand soutien contre cette attaque perfide et certainement bassement politicienne.

Amitiés soincères et indestructibles: Gilbert

Marine a dit…

Une fois de plus l’homme de la fédération et de la région a fait la preuve qu’il était prêt à tout pour arriver à ses fins, même à jouer les jeux les plus dangereux. J’espère vivement que ce genre de pratiques n’a pas cours dans l’ensemble de notre parti car il y aurait de quoi s’inquiéter. Quand je vois ça j’ai vraiment envie de rendre ma carte mais tu m’as dit un jour qu’il ne fallait pas réagir ainsi car ça laissait la place aux autres, ceux qui n’ont aucune morale politique, voire aucune morale tout court. Alors ok, tu as raison, mais c’est dur…

Patrick, avec mes amis, on te connaît : tu as toute notre confiance. De toute façon, ces attaques basses et viles ne profitent jamais à leurs auteurs. Tant mieux si ça permet de crever l’abcès et de faire comprendre à ceux qui n’en étaient pas encore convaincus à quel point Allemand est petit. Pendant que toi tu mènes le combat contre Peyrat, lui ne pense qu’à savonner la planche.

Meunier-Legendre a dit…

Il y a quelques années, Guy Bedos avait été taxé de racisme par des gens de bonne foi mais dénués d'humour.
J'ai l'impression qu'il t'arrive un peu la même chose aujourd'hui.
Je suis de tout coeur avec toi. Que cela ne t'empêche pas de choisir un titre pour ta pièce.
Amicalement .
Henri.

Anonyme a dit…

Valérie, non militante.
J'ai entendu parlé de ce début de polémique ce matin.
Juste un petit commentaire d'une non militante...mais d'une personne préocupée par les non dits actuels.
Comme on dit il n'y a pas de feu sans fummée. Si la tranche radicale des musulmans nicois monte au créneau c'est bien qu'elle est fortement dérangée par les dires - au combien vrais et justifiés - d'une FEMME issue de l'immigration qui plus est, déléguée régionale de l'association ni pute ni soumise.
Pour ma part, je trouve fantastique que des hommes politiques aient le courage de dire tout haut ce que beaucoup de personnes pensent tout bas. Si tous les hommes politiques faisaient de même il y aurait sans aucun doute beaucoup moins d'abstention aux élections.

emeric a dit…

Je crois que ceux qui jouent au jeu néfaste de l'almagame et des raccourcis douteux ne pourront pas rester intouchables dans cette affaire. Il est bien étonnant de voir certains camarades gesticulaient comme ils ne l'ont jamais fait auparavant pour des causes politiques récentes...Ils préfèrent donc tourner leurs invectives vers l'un de nos camarades en transformant le propos et son idée. A croire que les auteurs se sentent visés par l'article? Bien étonnant, car il est effectivement saugrenue de voir des camarades rappeler continuellement dans notre parti que les minorités ne sont pas représentées et être les premiers à écarter l'une des candidatures qui l'illustre.La question se pose donc concernant leur acte et surtout l'explication qui va avec.Et si nous essayons de la trouver sur le terrain politique alors nous pouvons partager l'analyse qui en est faite.
Je préfèrerai d'ailleurs que les camarades inquisiteurs passent plus de temps à combattre le projet sur l'immigration de Sarkosy et ses lois scélérates plutôt que d'inventer des histoires "politiques" aussi ridicules.On a besoin de leur énergie pour ce combat et pour défendre les valeurs républicaines. S'ils estiment ce combat nécessaires..A bon entendeur...

BERNARD NEUVILLE a dit…

Catholique pratiquant, je suis un amoureux jaloux de la laîcité. Rien de ce qui la met en cause ne me laisse tranquille.Même sous le prétexte malicieux de l'antiracisme. Même au nom de traditions qui font processionner des élus de la République lors de célébrations catholiques.Il y a là, oui, une vraie ligne de fracture entre l'ombre et l(es)a lumière(s). Je ne suis pas socialiste mais un "compagnon de route" et j'invite localement ce parti à se retrouver sur de claires et lisibles valeurs républicaines. En attendant, Merci Patrick d'animer Nice Plurielle et de stimuler le dialogue en son sein et...à ses frontières.Reçois cette adresse comme un encouragement!

Fred a dit…

Les rêves de pouvoir rendent les gens fous et malhonnêtes. La Gauche niçoise semble avoir les moyens de prendre la mairie de Nice. Les appétits s’aiguisent, les ambitions s’affichent, l’arrivisme politique fait son retour.
P. Allemand sait très bien qu’il n’est pas le candidat naturel du PS pour les municipales. Il ne s’est jamais investi réellement dans cette action. A-t-il seulement suivit ne serait-ce qu’un dossier de la municipalité ? Il va nous prétendre que oui, mais la vérité est toute autre ! La soif de pouvoir fait perdre toute raison politique à ceux qui veulent le posséder pour le plaisir d’être chef de quelque chose. Allemand décide donc d’utiliser tous les moyens dont il dispose pour être candidat, pour essayer d’avoir un nouveau poste, une nouvelle ligne sur son CV.
On le sait pourtant, ce n’est pas en diffament ses camarades et en divisant encore une fois la gauche qu’on se débarrassera de la droite. La leçon du 21 avril n’a pas été comprise. Mais cela leur importe peu, ce ne sont pas eux les victimes de libéralisme. Bien assis dans leur fauteuil ils ne pensent qu’à leur carrière.
Pauvres arrivistes, votre soif du pouvoir vous reviendra un jour en plein face !

Joël Mari a dit…

Où on va si un responsable politique n'a pas le droit de dire ce qu'il pense surtout quand rien ne semble contestable et ne fait que refléter une réalité malheureusement bien présente. Bravo monsieur Mottard pour votre courage.

Pour ceux qui attaquent un petit rappel d'un grand principe tiré de la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789 :

Article 11 - La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi.

Que je sache, il n'y a rien d'abusif dans votre propos.L'attitude des responsables de votre Parti m'inquiète beaucoup. Encore une fois, vous avez mon entier soutien.

Dino a dit…

Patrick,
Tu comprends maintenant pourquoi j'ai les plus grandes réserves vis-à-vis du PS... Quand on pense que c'est nous les communistes qu'on continue d'accuser de stalinisme : au moins on ne connaît pas ce genre de pratiques politiciennes et de procès.
Courage et amitiés.
Dino

BERNARD NEUVILLE a dit…

Le malaise est palpable à mesure que les heures avancent. Quand la famille socialiste est divisée, on sait qui en tire profit.
Alors, je reviens dans ce blog pour demander des paroles et des gestes d'apaisement. Que chacun laisse l'autre clarifier sa pensée et que, d'un blog à l'autre, le débat ait lieu. On n'est pas là pour se faire plaisir mais pour courageusement traquer la vérité. Au risque de l'autre... Merci de faire avancer ce chmilblic là!

Laurent Weppe a dit…

Morale de l'histoire: quand un texte est diffusé sur internet, son auteur en perd le contrôle.
Il est d'ailleurs assez ironique qu'après avoir effacé le texte, il faille le remettre en place pour dissiper tout "malentendu" (sachant que ce genre là de malentendu est un peu trop artificiel pour être sincère), on pourra toujours en tirer une réflexion sur la pratique et l'efficacité de l'auto-censure.

Maintenant, il est dommage qu'une affaire de rivalité entre membres d'un même parti se passe de nouveau par sites, blogs et papiers journaux interposés (je doute que les "plaignants" aient cherché, ne serait-ce qu'une seconde, à aller en permanence s'expliquer entre quatre yeux, sans utiliser d'intermédiaires).

Mais que dire de la situation présente?
Et bien, puisqu'il faut appeler un chat un chat, voilà: Des membres du PS ont eu un comportement indigne, et ce comportement indigne, non seulement rentre en contradiction avec leurs déclarations, mais en plus, ils se sont par la suite caché derrière leurs origines pour refuser à d'autre jusqu'au droit de les critiquer.
Dans le même genre, je pourrai revendiquer à temps plein mes origines tziganes, et déclarer que mes quelques liens généalogiques avec des victimes des génocides nazis et des discriminations qui continuent à ce jour me donne un statut spécial, que je suis in-critiquable, inattaquable, que me contredire est interdit car forcément et foncièrement raciste et discriminatoire. C'est un raisonnement confortable, mais il est complètement biaisé et hypocrite, puisque ça revient à dire "au nom de mes ancêtres, toute critique est irrecevable" et c'est exactement le type de raisonnement qui revient à attaquer Patrick en hurlant aux propos discriminatoires.

Maintenant, accuser Patrick, que l'extrême droite la plus "authentique" hait ouvertement (De son vivant, Stirbois te traitait "d'ami des poseurs de bombes" ou quelque chose du même ordre, nan?) de racisme, et le comparer à Frèche? Ce n'est pas seulement ridicule, c'est prendre les gens pour des idiots, ou des ignares: quand un homme est raciste, il ne se cache pas parfaitement, trompant tout le monde, pendant 50 ans. Le racisme est une tare trop forte pour être cachée 24 heures sur 24 pendant toute une vie, et à 50 ans, un raciste, en particulier un homme public dont les déclarations sont connues, est clairement identifié depuis longtemps déjà (Et, franchement, l'homme que j'ai vu s'énerver en apprenant que l'administration comptait interdire à un immigré de rester auprès de sa femme malade, raciste? Effectivement, là, on prend VRAIMENT les gens pour des imbéciles). Non, si Patrick était raciste, ça se saurait depuis plusieurs années.

Richard a dit…

Re-salut, Patrick.
Ce matin quand je réagissais à ton article, je n'avais pas encore lu Nice Matin. La réaction parue dans le quotidien montrent que le terme "intégriste" n'était pas éxagéré. J'étais même à 100 lieues d'imaginer que cela pouvait arriver dans notre pays, dans notre ville, dans notre parti. Ces pratiques scandaleuses sont indignes et rendent indignes ceux qui les utilisent.
Dans cette "mini-campagne", je faisais partie du "STAFF" de Zineb avec Samir. Les origines de chacun - le Maroc pour Zineb, la Tunisie pour Samir, l'Algérie pour moi - et notre entente, offrent une autre image de la politique, plus conforme à l'idéal que tu défends. C'est cela qu'il faut opposer aux arguments nauséabonds de cette triste machination.

Sois certain de ma totale disponibilité et de tout mon soutien.

Anonyme a dit…

le scandaleux .............. p.allemand manipule certains militants avec une............. méchanceté qui en fait un "peyrat" de gauche.
tes qualités et tes motivations pour une qualité de vie et d'honneteté et d'amour pout toutes les origines ne peuvent pas être mise en doute. amitiés.

un militant du 7°canton.

Anonyme a dit…

Chers amis immigrés,que du barouf pour peu de chose.Mottard a raison de dire que vous avez loupé une belle occasion avec la candidature de Zineb.Je suis moi meme issue de l'immigration et je trouve choquant les accusations dont patrik est victime.Il est toujours a l'écoute de la communauté étrangère et surtout des maghrébins qui viennent souvent le solliciter a sa permanence.Que dire de tout ces mariages mixte qu'il a l'habitude de célébrer avec tellement de gentillesse et d'investissement personnel.Alors Messieurs un peu de clairvoyance. Tant que les immigrés seront divisés , nous serons jamais representés dans les instances républicaine. Georges- Dario , Nice centre

yakanice a dit…

Au moment ou le maire etait au plus bas(voir nice-Matin des 17 et 18 juin 2006)
Voila qu'il trouve un allié inésperé grace aux gesticulations de ce sieur Allemand qui fait diversion.
On doit bien rigoler a l'ump et au conseil general!
M.Hollande devrait mettre de l'ordre dans son parti.

Anonyme a dit…

C'est ma prmière intervention sur ton blog que je consulte souvent de ma Beauce éloigné des affaires Niçoises.


Mais alors là !!!!!!!! osez dire que Patrick est raciste ce n'est pas ne pas le connaitre, c'est ne pas entendre, ne pas voir, ou alors et c'est bien plus grave laisser à d'autres le pouvoir de peser sur notre reflexion individuelle. Messiers, qui avant de porter un jugement aussi grave sur Patrick , écoutez, regardez et faites vous vous même votre propre opinion.


Bises à toute les amis de la section Nice centre

La tribu d'Epernon

claire a dit…

Cher Patrick,
nous savons bien que t'accuser de racisme n'a aucun sens. C'est ridicule, honteux et de mauvaise foi. Nous savons bien aussi que tes détracteurs n'ont qu'une seule ambition: briguer une candidature à une élection pour laquelle ils ont moins de légitimité que toi et qu'ils ont moins de chance de remporter. Ce qui revient à saborder la gauche niçoise, qui n'en a vraiment pas besoin.Tu es un peu la "Ségolène" de Nice, sans t'offenser j'espère. Je te souhaite de tout coeur bonne chance, fais attention aux serpents et aux éléphantaux.

Anonyme a dit…

ayant connu Mr Mottard sur les bancs de la fac des lettres, il etait mon prof de droit et pour le peu que je l'ai connu, il est loin d'etre un raciste, il etait toujours la pour nous guider, nous orienter, nous les arabes et je le precise bien . J'ai meme l'intention d'adherer au parti socialiste prochainement. Ce grand monsieur est d'une gentillesse exceptionnelle. je tiens à leur saluer .

Mari-Luz a dit…

Nice Plurielle et sa méthode de travail et sa mise en oeuvre de démocratie participative est citée en exemple en France et pas seulement dans les cercles PS (c'est une Verte qui parle). Patrick a montré au fil des ans qu'un leader ne s'impose pas - surtout dans le contexte socio-politique de Nice - avec une attitude autoritaire et en cumulant les mandats, mais en persuadant, en écoutant, en faisant participer. J'en suis témoin et le remercie de cette patiente et souriante conquête de la ville à petits pas.
Malheureusement, ce succès de Nice Plurielle a attisé des envies dans des cercles variés et la course à une place sur la liste semble un sport bien en cour. La ligne de partage dont tu parles Patrick, coupe d'autres territoires de la gauche aussi. Mais nous le savons maintenant, et il ne reste qu'à continuer. En tout cas c'est que je ferai, par conviction et par amitié.

bernard gaignier a dit…

Ce matin en prenant l'avion pour Paris j'ai lu Nice Matin... Il a fallu que je relise plusieurs fois pour réaliser ce que je voyais; ce soir en lisant le blog et les réactions je ne peux que me réjouir de tous les messages tant pour la plus part ils relatent ce que je pense; patrick mottard accusé de racisme, c'est tellement stupide d'avoir à développer ça tant son action ses écrits ses prises de position sa philosophe sont des témoignages du contraire; j'ai meme honte d'écrire ça tant c'est stupide;
Si je comprends bien celui qui soutient la candidature d'une camarade issue de l'immigration est raciste;
Encore une fois le niçois socialiste montre qu'il est prèt à tout pour arriver.
A Allemand Peyrat reconnaissant...
Après sa tonitruante et permanente opération de divison il continue de la belle manière.
Mais il a encore beaucoup d'efforts à faire pour assurer le maintien de la droite à la mairie, car on le laissera pas faire;
Patrick (mottard evidemment) on est nombreux à etre avec toi, très nombreux

farid a dit…

cher patrick,
C'est en tant que "militant socialiste" et non en tant que "militant socialiste issus de l'immigration", (sinon il faudrait qualifier plus de 50% des militants socialistes, de militants socialistes issus de l'immigration), que je t'interpelle au sujet de ton article paru sur ton blog, "Tarik n'aime pas celles qui ne sont "Ni putes ni soumises" :...l’occasion était belle, avec Zineb...La Fédération 06, dans un premier temps, lui a opposé une candidature plus classique (comprendre moins risquée) et les militants, dans un second temps, n’ont pas osé franchir le pas. C’est bien dommage...Mais le plus inquiétant n’est pas là. De fait, il ne fait pas de doute que Zineb a été rejetée par un certain nombre de militants issus de l’immigration qui, manifestement, ne pouvaient pas admettre l’ascension d’une femme, qui plus est d’une femme libre, sortie de leurs rangs.
A lire tes propos, j'en déduit que parce que moi même issu de l'immigration (enfant d'immigré), je devrais en tant que militant socialiste, forcément voter pour une "militante socialiste issue de l'immigration", à moins que je n'interprete mal tes propos,(dans ces cas là, explique plus clairement ce tu as voulu dire),j'ai trouvé ces propos dérangeants voir choquants, venus de ta part, et je n'ai aucun doute sur ton intégrité à ce niveau là, car j'ai moi même marché à tes côtés dans des manifs anti-racistes.Ne connaissant pas Zineb DOULFAKIR,je tiens à lui apporter tout mon soutiens et l'encourage à continué à défendre les valeurs pour lesquelles elle se bat et continué à être une femme libre.
Lorsque tu dis "... les militants, dans un second temps, n’ont pas osé franchir le pas. C’est bien dommage...Mais le plus inquiétant n’est pas là. De fait, il ne fait pas de doute que Zineb a été rejetée par un certain nombre de militants issus de l’immigration qui, manifestement, ne pouvaient pas admettre l’ascension d’une femme, qui plus est d’une femme libre, sortie de leurs rangs"
Il y a là, dans tes propos,des choses inquiétantes:
1èrement, je pense qu'il faudrait s'inquiéter de savoir pourquoi les militants socialistes n'ont pas voté pour zineb, ce qui me semble plus inquiétant que les "militants socialistes issus de l'immigration" qui n'ont pas voté pour elle.Peut être que les mentalités à ce niveau n'ont pas "évoluées". Deuxièmement, connaissant depuis plusieurs années les militants incriminés, dans cette "manipulation", que je qualifierais de :"réponse à des propos choquants et mals orientés", J'ai combattu à leurs côtés sans compter pour lutter contre les injustices, les discriminations, le rascisme...et laisser dire aujourd'hui, que ceux-ci seraient, des (mon interprétation, encore une fois) "intégristes", voudrait dire qu'ils m'auraient trompé pendant des années? si tel était le cas, je serais le premier à demander leurs exclusions du PS.Alors si quelqu'un, m'en apporte la preuve, je me battrais pour le faire.En attendant, je continuerais à les soutenir.Espérant que ceci n'aura été qu'un orage passager et que les esprits se calmerons rapidement, car je pense que pour les prochaines échéances il y aura "d'autres" chats à fouetter.
farid militant section ariane

Patrick Mottard a dit…

Cher Farid,

Mon questionnement vient du fait que lors d'un conseil fédéral consacré à la préparation des élections législatives, celui qui se veut le représentant de la section de l'Ariane a affirmé haut et fort qu'il fallait des candidats des minorités visibles lors de prochaines échéances.
La candidature de Zineb avait ceci d'exemplaire que, issue de l'immigration, elle avait un parcours militant et des qualités personnelles qui ne l'enfermaient pas dans cette catégorie restrictive.
Les militants de la section de l'Ariane (constituée uniquement d'adhérents issus de l'immigration) ont fait un "vote bloqué" pour la concurrente (au dmeurant parfaitement honorable et compétente) de Zineb. C'était effectivement leur droit, mais c'est aussi mon droit de m'interroger et de voir dans le profil, militante féministe et de l'intégration républicaine, la raison de ce rejet.
On me crédite généralement d'un certain courage politique : je n'ai fait que l'exercer. En toute liberté.

ANTONIN a dit…

Il y a quelques années de cela, la ville de Nice était un fruit défendu pour la gauche.Intouchable, interdite, elle etait l'objet de la droite locale et de ses barons.
Personne chez nous n'y croyait et on ne pouvait même pas imaginer qu'elle puisse nous revenir.
Et puis, au fil du temps, elle est apparue soudain plus accessible, à portée de main, gagnable.
Elle devenait enfin le fruit désiré, le fruit mérité.

Ce fruit tant désiré ne sera mur pour la gauche et les socialistes qu'en 2008.

Pour le cueillir ils sont deux.
Le premier, Patrick Mottard, attends de le cueillir à point, lorsque le moment sera venu.
Il s'y prépare et y travaille depuis longtemps.
La recolte précédente avait déjà faillit payer car tout un travail de fond y avait été mené.
Travail empreint de convictions, d'engagements et de sincérité profonde vis à vis des Niçois qui méritent mieu que l'actuelle majorité municipale.

Le deuxième, Patrick Allemand, s'est découvert une passion soudaine (et intérressée?) pour ce fruit, et semble vouloir le cueillir avant.
Or, le cueillir avant c'est l'arracher de son arbre avant qu'il ne soit mur, et dans ce cas, j'ai bien peur qu'il soit indigeste pour toute la gauche azuréenne.

Doit t'on rappeler que lors des éléctions régionales de 2004, les plus fortes progressions ont été enregistrées dans les cantons qui sont couverts par la section Nice Centre?

Doit t'on rappeler la victoire de Dominique Boy Mottard dans l'un de ses canton réputé le plus à droite de Nice et imprenable?

Doit t'on rappeler la faible avance de Patrick Allemand face à un médiocre candidat de droite, Jérome Rivière, lors des dérnières cantonnales?

Sans évoquer le score fleuve de Patrick Mottard face à Peyrat lors des dernières municipales.

Lorsque nous auront à nous prononcer pour le candidat à la mairie, il ne faudrat pas oublier tout cela.

Si cet affrontement pour la prochaine investiture des municipales doit être un combat, alors soit.
Mais ça doit être un combat d'hommes, avec tout le courage et la loyauté que cela sous-entends.
Il faut agir comme de vrais hommes politiques empreints de dignité.

Un des deux vient d'avoit cette attitude que l'on attends.
Il n'a pas brigué l'investiture pour les prochaines legislatives afin de se consacrer pleinement aux citoyens Niçois.
Nous attendons du deuxième qu'il soit aussi courageux.

Pour mémoire, je rappele que le programme socialiste sur lequel nous venos de débattre et pour lequel nous allons avoir à nous prononcer propose "la limitation renforcée du cumul des mandats".

En tant que militant de base je suis en colère. J'en ai marre de cette atmosphère délétère, déprimante et décourageante qui mine peu à peu l'esprit solidaire et combatif que nous devons tous avoir nous, militants socialistes. J'en ai marre de toutes ses "combinaziones et autres intrigues" dont on a vent à chaque election interne.
Ce n'est pas ce genre de valeurs pour lesquelles je me suis engagé.
J'attends autre chose de la part des responsables de la fédération.

Je veux être entrainé, motivé, encouragé par des gens dignes, responsables, respectables et fédérateurs.
La section dans laquelle je suis adhérent m'apporte tout cela.
La fédération pas encore.

Pour conclure sur une note pessimiste, je met en garde tous les diviseurs du parti azuréen.
Toutes ces dissenssions risquent de renforcer encore plus la droite locale. Dans ce cas, la gauche sera condamnée ad vitam à rester dans l'opposition. J'éspère que ça n'est pas l'ambition de certains car la responsabilité qu'ils auraient à porter sera lourde.

A travers les propos que je vient d'énoncer, ce n'est pas une personne contre une autre que je veu défendre.
Ce que je défends c'est une certaine idée de la Politique avec un grand P.
Cette nouvelle façon de faire de la Politique que tous les Français attendent et qui, eux, ont bien compris avant certains hommes politiques que tout a changé.

Pour ma part, je suis fier d'être socialiste et Niçois d'adoption. J'espère le rester après 2008.

ANTONIN

Roselyne a dit…

Oh là là! C'est vraiment n'importe quoi. C'est vrai que si le ridicule et la stupidité des accusations de certaines personnes carriéristes pouvaient tuer ou mieux peindre en rouge les nez de ces personnes qui en arrivent à dire n'importe quoi, peut être que l'on aurait souvent l'occasion de rigoler. C'est certainement la meilleure façon de prendre ces grossières accusations mais malheureusement celles ci sont à l'encontre d'un homme politique or la politique est et doit être quelque chose de sérieux tout simplement par rapport au respect que l'on doit aux gens qui attendent de celle ci qu'elle œuvre afin de leur permettre de mieux vivre ou même de survivre pour certains (oui je suis d'accord ce que je viens de dire est pompeux mais ce doit être cela la finalité de la politique non?). C'est pourquoi, pour avoir rencontré Patrick Mottard à plusieurs reprises, je suis horrifiée de ces accusations et scandalisée par la bassesse de certaines personnes. Il n'est pas besoin de parler de Patrick et de ses qualités humaines pour savoir que en aucun cas il ne pourrait avoir tenu des propos racistes. Je suis de tout cœur avec toi Patrick dans ces moments difficiles qui vont certainement te permettre de rebondir encore plus fort et qui vont forcément affaiblir encore un peu plus la crédibilité des personnes qui t'accusent de je ne sais plus quoi tellement c'est irréel. Bon courage et bravo à toi et à Zineb pour ce que vous faites.

Roselyne aux chaussures rouges

virginie militante section ariane a dit…

la section nice ariane n'est pas une section communautariste,,mais une section qui n'interresse pas grand monde.

virginie
femme une femme libre, militante à la section nice ariane

I have a dream a dit…

Non, non, non....Mille fois non ! L'aveuglement de certains risque de nous faire perdre de vue le projet que nous voulons tous et que Patrick (Mottard) porte très bien à nos yeux. A savoir proposer une alternative crédible, humaine et citoyenne à la médiocrité actuelle...Alors, please, Patrick (Allemand), un peu de retenue, que diable !!!

Anonyme a dit…

Mais dans quel monde vit-on si on ne peut même pas s'exprimer librement? Qui sont ces gens dont les noms et les visages n'évoquent rien dans le monde "militant" qui s'amusent à parler à la place de la "minorité visible"? Quelle légitimité ont-ils pour la représenter?
Etant adhérent au PS et d'origine maghrébine, je me révolte contre ces pratiques qui consistent à embrasser l'idéologie victimiste à tendance paranoïaque. Celle-ci vise à confisquer la parole à ceux qui ne l'ont pas et attaque ceux qui ont l'audace d'exprimer leurs opinions en toute liberté.
Une chose est certaine: ce sont des "Arabes" instrumentalisés par un berger "Allemand". Un peu d'humour pour détendre l'atmosphère suffocante qui pèsent sur le PS niçois.
Merci Patrick pour ce souffle de liberté que tu nous offres. Continue, on est tous derrière toi.
Mous (Le Psychanalyste arabe et fier de l'être)

Anonyme a dit…

Philippe un breton à nice.
dire de certains bretons qu'ils ont tord et de ne pas lutter contre le pire homme politique francais, parcequ'il est de la trinité sur mer, n'est pas faire preuve de racisme, bien au contraire c'est faire ouvrir les yeux.
Les idées de tarik ramadan sont rejetées à juste titre par des personnes de cultures et religions très différentes, et heureusement.
Donc il est parfaitement salutaire de ne pas comprendre qu'une femme qui lutte contre la discrimination des femmes, toutes les femmes, et notamment celles des "quartiers", n'aie pas tous les soutiens possibles. Si l'autre candidate locale est consensuelle et experimentée, c'est une chose, mais au niveau national il est urgent que des femmes d'origine immigrée arrivent au parlement rapidement. Ne serais-ce que pour accroitre le taux de participation aux elections, mais surtout bien sur, pour que la représentation nationale soit representative de la france actuelle (il n'y a pas 80% d'hommes en france que je sache !!!)

Dominique a dit…

Les deux candidates étaient de bonnes candidates. Mais la question qui est posée - et à laquelle les adhérents de la section de l'Ariane n'ont pas répondue - est la suivante. Ils ont revendiqué haut et fort, par la voix de l'un de ceux qui attaquent Patrick, dans les instances départementales du PS, des candidatures permettant d'illustrer toute la diversité de notre parti ; et quand cette candidature existe, ils votent contre elle. Pourquoi ? Quel est leur problème ? Pourquoi cette candidature-là, exemplaire, qui devrait combler leurs souhaits, ne leur plaît pas ? Je ne pense pas qu'un arabe doive voter systématiquement pour un arabe (ou un berbère pour un berbère, un breton pour un breton, ou... etc). Mais alors, arrêtez de vous plaindre de ne pas être suffisamment représentés dans les institutions de la République. Quand l'opportunité existe, vous ne la saisissez pas. En ne nous expliquant pas pourquoi vous avez rejeté Zineb, dont personne ne conteste les qualités et la représentativité, vous ne nous laissez peu de choix dans l'interprétation de votre attitude... C'est une question de courant ? Alors revendiquez encore plus de places pour la majorité du PS et non des candidatures issues de l'immigration. En tout cas, c'est un terrain sur lequel aujourd'hui vous n'aurez plus aucune crédibilité.

Anonyme a dit…

arretez de jouer la pauvre victime inocente qui découvre le monde de la politique et sa tambouille interne...n'avez vous jamais fait ce meme genre de politique?

Patrick Mottard a dit…

Non.

Anonyme a dit…

l'erreur est humaine , (qui n'en fait pas?)mais que la persévérance est diabolique
bien sur tout ceci partait d'un bon sentiment sur ce point là on ne peut rien reprocher à Patrick
cependant le moment doit venir où la reflexion devrait dépasser l'entêtement pour analyser sereinement les choses
moi même arabe issue de l'immigration minorité visible et autre surnom (pour signifier notre différence) je n'aurais pas voté pour Zineb ni pute ni soumise
alors je devrais être soit intégriste soit ni pute ni soumise?
quelle alternative !!!
autant regarder la star ac que d'adhérer au PS dans ce cas
le mieux disais-je, est de considérer que parmi les arabes il y a de la diversité
cette diversité n'est pas à rejeter mais à prendre en compte
je refuse d'être représenter par quelqu'un qui ne me correspond en rien au pretexte que c'est soit ça soit pas de représentation du tout
je veux croire (bien naîvement) que certains arabes se reconnaîtront dans un vrais français comme ces derniers pourraient se reconnaître dans un arabes.
et d'abord pourquoi obligatoirement une femme?
on croirait qu'on veuille absolument s'affranchir de quelques soupçons qui pèseraient sur nous

au final ma question est: pourquoi avez vous nourri autant de certitudes en zineb en la poussant à se présenter à l'ariane? sa valeur dont je ne doute point n'aurait elle pas pu (ou su)être appréciée dans une autre partie moins bronzée de la ville?
merci pour votre future réponse

(arrêtons ces querelles allemand mottard elles nous desservent plus qu'elles ne nous servent!)

une amie croyez le bien qui s'interroge mais ne doute pas! (sj)