21 juin 2006

Les grandes manœuvres (suite et – espérons-le – fin)

Mardi. Début de journée morose. Patrick Mottard accusé dans la presse de propos discriminatoires. Pour moi qui ai toujours placé la lutte contre les discriminations, toutes les discriminations, au centre de mon engagement militant, le titre a beau être injuste, grotesque, surréaliste… il fait mal !

Début de journée paradoxal : pour pouvoir répondre aux sollicitations d’une presse pleine de sollicitude, je me vois dans l’obligation d’annuler le café-réunion de travail que je devais prendre chez Leila et le déjeuner programmé avec Hakem pour évoquer les difficultés du secteur Trachel-Dabray. Ironie du calendrier : Leila et Hakem sont tous deux Maghrébins…

Dès huit heures du matin, je suis littéralement submergé par un flot de messages de soutien : mails, sms, coups de téléphone, visites à la permanence. Soutien à l’homme, de la part de militants, d’amis qui m’ont accompagné ou simplement croisé ces dernières années. Soutien aussi – et c’est le plus important – aux propos tenus. Je suis particulièrement sensible aux témoignages d’associatifs, de militants politiques et d’étudiants, eux-mêmes issus de l’immigration. Des responsables de gauche me manifestent d’autant plus volontiers leur solidarité qu’ils sont eux-mêmes en proie à ce type de difficulté au sein de leur organisation.

Dès le matin, la violence de la réaction à mes propos m’avait confirmé que la question que j’ai posée est juste. Tout au long de la journée, la chaleur des commentaires me démontrera que j’ai eu raison de mettre, comme on dit dans ma campagne, "les pieds dans le plat".

Sur la question proprement dite de l’investiture, je profite des médias pour rappeler que mon intervention a surtout été guidée par la revendication constante des militants en question à ce que le parti présente des candidatures dites "de minorités visibles" (j’aime de moins en moins cette formule !!!). Ce qui rendait plus que légitime mon interrogation devant leur choix final. J’explique aussi que les deux camarades qui ont été désignées in fine sont des militantes confirmées et qu’elles représenteront avec efficacité nos couleurs.

Par contre, je suis très sévère envers ceux (celui) qui ont (a) instrumentalisé toute l’affaire en espérant en tirer un avantage dans le cadre d’une élection qui aura lieu… dans deux ans. La question du communautarisme est explosive. L’utiliser dans le cadre d’une manœuvre politicienne peut être dévastateur dans une région encore fortement influencée par les idées du FN.

Pour ma part, depuis l’automne 2003, je subis régulièrement des attaques publiques. Je ne réponds pas à ces provocations parce que j’ai le sentiment que ce sont ces querelles stériles qui éloignent nos concitoyens de la politique. Au point même que certains amis me reprochent parfois d’être "trop gentil" pour faire de la politique. Ce "trop gentil", je le revendique, même si aujourd’hui, je me suis légitimement défendu, en état de légitime défense. Maintenant j’espère simplement que les esprits se calmeront pour qu’au sein de notre parti, nous sachions faire de la différence une source de richesse. Mais elle ne le sera que si elle est l’expression située de valeurs fondamentales.

20 commentaires:

Rob a dit…

Aujourd'hui 21 juin, on peut s'apercevoir dans Nice-matin que les manœuvres pitoyables de Patrick Allemand sont relayées par son toutou de service, le même qui avait "aboyé" une liste dissidente calculée contre la gauche plurielle aux dernières municipales. Probablement une vibrante coïncidence. Etonnant, non ?

Anonyme a dit…

Quel courage ! vous avez osé dénoncer des pratiques suspicieuses dans certaines sections du parti, de ce fait vous avez reconcilié le peuple à la politique, sans sujet tabou et c'est très apréciable pour les militants de base,qui on en marre de la manipulation et de la démagogie.La communauté musulmane ,intégré et républicaine vous apportera tout son soutien lors des prochaines échéances électorales (Ali et Abdel)

Henri a dit…

Trés cher patrick,je suis abasourdi ,mais pas étonné,par les basses manoeuvres dont tu es l'objet. Sache que je suis,et Michelle et Elise aussi,de tout coeur avec toi et que nous souhaitons que ce sinistre personnage qui avance mi masqué soit LUI descrédité.Je tiens à t'assurer de notre confiance,de notre amitié et surtout de notre fidélité.Et qoique décident les militants pour les municipales présente toi. Ce dont on t'accuse est DEGEULASSE.

avec toute notre affection elise,michelle et henri .

bises a vous deux et courage

patrice benoit a dit…

Je suis allé faire un tour sur le fameux blog nissa 2008.
Un blogger a ironisé sur le ton révérencieux de ce blog estimant qu'il n'y a "pas de débat, rien que des soutiens inconditionnels au Génial Guide paré de toutes les vertus". J'analyse au contraire ces marques de soutien comme un réflexe. Réflexe contre une méthode aussi lâche que courante qui consiste à diaboliser son adversaire en lui prêtant des propos discriminatoires ou xénophobes. Des hommes politiques de gauche en ont déjà été victimes : hier, JP Chevènement taxé par la gauche libérale-libertaire de "national-républicaniste" pour son refus du communautarisme, demain peut-être Laurent Fabius qui défend une conception exigeante de la laïcité et qui a toujours été républicain avant d'être juif. Cette attaque est d'autant plus dure à "encaisser" s'agissant du Président de "Nice Plurielle" dont le combat contre le racisme, l'antisémitisme et les discriminations a toujours été sans ambiguïté et fidèle à celui de son père, grand résistant. Lorsqu'il refuse de voir une section communautaire se constituer à l'Ariane, Mottard ne le fait pas simplement dans l'intérêt du parti socialiste, il fait pour défendre sa conception de la République, il le fait pour la France.

Sami a dit…

Franc et égal à tes valeurs, mon cher Patrick, par ce message je voulais t'apporter tout mon soutien
dans ce procès d 'intention injuste.je suis d'origine maghrébine et l'investiture à la candidature d'une femme issue de l'immigration que tu as choisi et soutenu, mérite un très grand respect de la part de l'ensemble des socialistes.Sami

Laurent Weppe a dit…

"Un blogger a ironisé sur le ton révérencieux"

Évidemment que le ton est révérencieux, puisque, le blog étant modéré à priori, les messages d'insultes sont bloqués dès le départ, en d'autres termes, les messages du type "Patrick Mottard est un Connard" et "Merci à Patrick Mottard de s'attaquer à ces sales arabes" n'ont aucune chance de passer (Au fait, pendant qu'on y est, y a t-il eu beaucoup de messages d'insultes qui soient passé par le filtre?).

Quant à Nissa 2008, premièrement, c'est un site qui se dit un tant soit peu pluraliste, mais qui est de fait monolithique, et deuxièmement, l'emploi du langage courant voir vulgaire, n'est EN RIEN, une garantie de sincérité (mais bon, là on parle d'un cas assez caricatural, et de toute manière, le net n'est pas encore assez mur pour être un grand espace de débat).

Salem Souiaï a dit…

J’en rêve… et je dis non.

J’en rêve d’une cohésion de la gauche niçoise
Et je dis non à la division.
J’en rêve de battre la droite
Et je dis non à ce gâchis qui se dessine.
J’en rêve que Patrick Mottard (celui qui nous a donné espoir)
Ait tous nos soutiens aux municipales
Et je dis non à une guerre avec M. Allemand.
J’en rêve que M. Allemand nous porte
Et nous le soutenons pour le Conseil Régional
Et je dis non à cette basse division.
Je ne suis ni avec celui-ci, ni contre celui-là.
Je suis avec les socialistes et contre cette droite conservatrice…
Il ne faut pas attaquer M. Mottard sur ce sujet-là : lui le fédérateur, le démocrate, le socialiste.
Il faut arrêter les coups bas.
L’anti, cherchez-le ailleurs, chez la droite.
Mottard est intègre et respectueux des valeurs humaines et démocratiques.
Mottard peut arracher cette mairie à la droite
Pour l’épanouissement des Niçois, pour les valeurs qui l’animent.
Arrêtons la zizanie et portons chacun de nos leaders vers la victoire pour la mission que nous leur confions.
Quel gâchis et quelle petitesse de sombrer dans cette affaire qui sert la droite et l’extrême droite.
Nous sommes nombreux à témoigner de l’intégrité morale de M. Mottard.
Pour me sentir socialiste et démocratique, je m’abstiens d’évoquer les mots qui nous divisent et la même phraséologie.

Avec mes amitiés indéfectibles.
Salem

Dominique a dit…

Pour répondre à Laurent, très peu de messages ont été filtrés (ils concernaient en fait des attaques assez violentes à l'encontre de Patrick Allemand, qui n'auraient que contribué à mettre de l'huile sur le feu).

ANTONIN a dit…

Il est vrai, patrick, que la question du communautarisme est très sensible. Explosive comme tu le dis.
A jouer les apprentis sorciers c'est avant tout les citoyens qui risquent d'y perdre beaucoup par la faute de quelques "petits politicards".
Ils risquent d'y perdre en avancées démocratiques car à la lumière de toutes ces manigances, manoeuvres et autres intrigues qui s'étalent dans Nice Matin, ils reporteront leur vote sur les partis extrêmes et anti démocratiques. A Nice ils ne manquent pas. Je pense même qu'ils commencent à se frotter les mains.

Lorsque qu'un ex "petit candidat" de gauche, sorti d'on ne sait quel chapeau (et pour quel score! la majorité municipale de droite devrait lui dire merci)
s'exprime dans le quotidien local, je me dis que pour certains, la politique est tombée bien bas.
Le degré zéro de la politique était un plancher, la première marche qui mène au sous-sol est désormais franchie.

C'est désolant et pathétique.

ANTONIN

Zineb a dit…

Puisque c'est par moi que cette affaire est partie, je voudrais apporter mon soutien à Patrick Mottard.
C'est aprés avoir voté pour lui lorsqu'il a battu Geneviéve Assemat Medecin, la soeur de l'autre, que je l'ai connu de loin par la presse, par le débat dans les reunions publiques.
Puis 2001, les municipales, et là contre Peyrat je n'ai pas hésité à prendre ma carte au PS pour faire la campagne, et je peux dire que je l'ai faite au plus près (j'ai pris des vacances) en étant à la permanence tous les jours pour prendre les tracts et partir avec Lucien, Ange et Patrick faire les quartiers de Nice, nous avons renconté un nombre incroyable de gens de toutes les couleurs, et Patrick avec beaucoup de gentillesse et de patience qui répondait aux problèmes de tous et toutes, vous allez me dire normal il était en campagne, on va dire d'accord, seulement depuis 2001, je le vois très réguliérement recevoir des gens qui ont des soucis et me téléphoner (car je suis assistante sociale) pour essayer de répondre le plus juste possible à leurs problémes.
Quelques fois nous les recevions ensemble.
Depuis 2002, il fait partie du conseil d'administration de l'association que j'ai créée "les chibanis" cheveux gris en arabe, c'est un lieu ressource pour les les immigrés du 3éme âge, combien de fois Patrick est passé simplement prendre un thé à la menthe avec eux d'ailleurs certains l'appelent le maire, car je leur ai expliqué qu'il s'était présenté aux élections.
Dans notre section, il a organisé un débat sur les conditions de vie de ces personnes avec un documentaire qui s'appelle "mémoire de chibanis" quelques chibanis étaient là, pas du tout adhérents au PS.
La derniére chose, c'est ma candidature, il me l'a proposé il y a 3 mois (si Jean-François Knecht ne pouvait pas se présenter) et m'a demandé d'y réfléchir, que j'avais le temps.
Mais que ce serait bien car il faut qu'il y ait de la diversité chez les élus du PS, il m'a laissé cette place, qui d'autre en a fait autant ?

Alors, je ne peux plus supporter que l'on parle de lui de cette manière, cela me fait mal, il ne le mérite pas, il est sincére et droit et il se bat au quotidien pour que les plus démunis, les plus précaires, les plus discriminés aient une vie meilleure.
Dominique, Patrick, je serai toujours à vos côtés car nous sommes pareils.

Zineb l'arabo-berbére-franco fiére d'avoir été la candidate de Mottard.

Jean-Sébastien FIORUCCI a dit…

Cher Patrick, j'ai longtemps fréquenté ta section où j'ai connu et appris à apprécier Zineb que j'espérai sincèrement voir emporter l'investiture dans la 3ème et ce malgré mon "allégence" à la motion du 1er secrétaire. J'ai du mal à le dire mais je partage ton analyse sur les causes de sa défaite. Je n'ai pas encore pris connaissance des accusations portées contre toi, mais j'ai reçu aujourd'hui des appels de plusieurs niçois scandalisés par celles-ci. J'espère comme toi que l'affaire fera long feu et que tous se rappelleront qu'en 2008 c'est avant tout la droite qui doit être battue et non toi.

Alain Magurno a dit…

Que des militants réagissent et s'expriment ; qu'ils interprètent et dénoncent ; cela fait sans doute
partie de la joute liée intimement au débat Républicain et à l'esprit du P.S. et n'engagent qu'eux. Après tout chacun est libre d'attribuer, à sa guise et en toute Liberté, un sens à tous propos qui sembleraient contraire à l'éthique, même si cela peut sembler hasardeux et peu conforme à l'esprit qui a animé les dires incriminés.
Par contre, que notre secrétaire fédéral
( dont le role est , paraît il , de fédérer ...) légitimise une interprétation réductrice, participant ainsi au dénigrement aussi malsain qu'injustifié d'un élu dont les actions au sein de l'opposition municipale sont en tous points remarquables et ont largement contibué à l'affaiblissement du pouvoir en place me paraît tout aussi incongru et ridicule que le nettoyage d'une plage niçoise que les pouvoirs publics avaient d'ailleurs prévu de faire (ce qui fut fait ...). JE CROIS QUE NOTRE FEDERATION A MIEUX A FAIRE QUE D'OFFRIR UN SPECTACLE AUSSI PITOYABLE ET QUE LES NICOISES ET LES NICOIS ATTENDENT ET MERITENT PLUS .

C.R. a dit…

Monsieur le Conseiller, suite à l'affaire du CPE au Conseil Municipal de mai où j'avais été pris au sein d'une violente échaufourrée, j'avais décidé de me rapprocher de ma famille de pensée d'origine (l'UMP) pour les affaires municipales.

Mais, en dehors de toute idée politicienne, face à la campagne de désinformation dont vous êtes l'objet actuellement, je ne peux que vous apporter mon soutien plein et entier. Tout le monde sait, à droite et à gauche, que vous êtes respectueux des personnes, quelles que soient leurs origines.

Votre phrase est parfaitement claire et pas du tout discriminatoire : il y a les intégristes d'un côté, et de l'autre les tenants des valeurs républicaines parmi lesquels on compte de nombreux musulmans. La seconde partie de la phrase "y compris et surtout quand ils sont musulmans", se rattache évidemment à la proposition "les tenants des valeurs républicaines".

Peut être serait-il bon d'expliquer ce point de grammaire à ceux qui n'auraient pas compris. Quant à ceux qui font semblant d'avoir mal compris une phrase correctement tournée, ils font du tort à la population niçoise dans son ensemble.

Cordialement, CR

Anonyme a dit…

Quand même, M.Mottard, quand on parcourt votre blog, on voit clairement qu'il y a des communautarismes qui vous plaisent (arméniens, juifs), et d'autres qui ne vous plaisent pas (musulmans). Pour être cohérent, vous devriez combattre TOUS les communautarismes. Or ce n'est pas le cas, et il faut donc vous attendre à des attaques sur ce terrain. Surtout quand c'est vous qui lancez la première flèche.

bernard gaignier a dit…

Ce soir en rentrant je relis les messages "publiés" sur ton blog cette journée. Je n'ai rien à ajouter à tout ce qui a été dit;
en lisant aujourd'hui sur Nice Matin le communiqué de celui qui a dit recemment que si PM était le candidat élu il présenterait une liste contre lui, on le croit aisémént; il l'avait déja fait et son score ridicule a permis de faire passer Peyrat.
C'est bien, les masques tombent.
Maintenant soyons clair, une procédure interne a été lancée contre Patrick mottard de saisine de la commission des conflits; j'affirme etre entièrement d'accord avec le texte publié et je demande donc également d'etre traduit devant cette meme commission; ce sera un honneur pour moi d'y etre à coté de toi, Patrick. Je viens bien d'interpréter ses textes au théatre en me les appropriant, alors je m'approprie celui ci également.Mais sans aucune fausse modestie, je pense que les metteurs en scène de cette sinistre farce ont beaucoup moins de talent que moi.

Patrick Mottard a dit…

A destination de l'anonyme précédent (au-dessus de Bernard Gaignier)

Voilà une vilaine question pleine de sous-entendus.

A propos des Arméniens, je me bats pour la reconnaissance du génocide arménien depuis de nombreuses années. Etes-vous contre ? (Voir "Nous sommes tous des Arméniens de Van")

En ce qui concerne les Juifs, je me bats contre l’antisémitisme, forme de racisme, les falsificateurs de la Shoah et les attentats terroristes, y compris quand ils sont perpétrés en Israël. Etes-vous contre ? (Voir "La mémoire d’Abraham")

Clotilde Gimond a dit…

Si si moi j'ai un truc à ajouter. En réaction par exemple à ce post de ce courageux anonyme qui dit que Patrick préfère les juifs et les arméniens aux musulmans (merde, deux religions, un peuple, flûte, on mélange les choses).
Le communautarisme chère Madame ou cher Monsieur, n'a rien à voir avec la défense des membres d'une communautés quelles qu'elles soient. Le communautarisme c'est lorsque les "lois", coutumes, habitudes ou usages d'une communauté tentent de se placer au dessus des valeurs de la république et de ses lois.

Il existe dans un certain nombre de "communautés", peut-être aussi dans celles que vous avez citées d'ailleurs, des personnes qui agissent sur un mode communautariste, qui essaie de forcer la république à accepter ses usages, au moins au sein de la dite communauté, ou qui passent simplement outre la loi républicaine.
Tout le contraire de ce que fait Zineb, qui, au travers de son travail et de ses activités militantes et associatives oeuvrent à l'intégration TOUT COMME A LA DEFENSE DES POPULATIONS D'ORIGINE IMMIGREE!!!
Par exemple, être membre de Ni putes ni soumises, ça veut dire se battre pour que des soi-disant "lois" liberticides pour les femmes et les enfants mais aussi pour les hommes ("lois" qui, pour la plupart ne sont même pas dans le Coran d'ailleurs, et ont été inventées pour mieux contrôler les destinées des fidèles) ne soient pas appliquées par des "chefs" de communautés lorsqu'elles vont à l'encontre des droits de l'homme et de la république.

Vous n'oseriez pas prétendre par exemple que Luther King était communautariste? Non, ce monsieur voulait simplement que ses "frères", que tous les hommes et femmes de toutes les couleurs, aient les mêmes droits dans l'éducation, le travail, les droits sociaux, etc...Il est vrai qu'il a fallu qu'il change les lois de la république américaine pour y arriver, mais il n'a ja-mais demandé à ce que de quelconques lois mettent les gens de couleur dans une situation de supériorité au final, et il n'a pas demandé non plus à ce que des "coutumes" spécifiques soient autorisées au nom de sa communauté, contrairement à ses ennemis de la même couleur que lui, farrakhanistes et autres excités. Il voulait simplement l'égalité de fait et pas seulement dans les discours (dans certains Etats américains ce n'était même pas dans les discours).

Est-ce que vous comprenez la différence entre le communautarisme et le soutien très fort des communautés, promotion de l'égalité des chances, de leur représentativité ?(ce pourquoi la candidature de Zineb était si importante)
Si vous ne comprenez toujours pas, et bien ouvrez donc le petit Robert mais les éditions très récentes, car il y a deux ou trois ans, le mote "communautariste" n'existait pas encore!

Laurent Weppe a dit…

On peut surtout remarquer que les messages sur les arméniens et les juifs avaient trait aux génocides qu'ils ont subit ou a des événements comme le meurtre d'Ilam Halimi.
Honnêtement, sachant que les sujets traités par ce blog sont souvent choisis en rapport à l'actualité, il faudrait quoi? Que la Tuerie d'Anvers se reproduise mais plus au sud? Que des massacres comme ceux de Sabra et Chatila se reproduisent? Que des pogroms anti-musulmans aient lieu en France?
C'est bien beau d'accuser les gens d'indignation sélectives, mais quand quelqu'un s'indigne à propos de meurtres ou de massacres, lui demander de s'indigner davantage revient à demander plus d'horreurs pour justifier encore plus d'indignation.

Anonyme a dit…

(l'anonyme précédent (au-dessus de Bernard Gaignier))

M.Mottard, je n'ai pas posé de question. Et tout était dit dans mon court texte. Quant aux réponses à vos deux questions, elles sont tellement évidentes que les poser n'a pas d'intérêt.
Enfin, je n'ai rien compris aux aboiements de votre rotweiller...

les LEA a dit…

Juste un message de soutien de la part de la jeunesse étudiante, en particulier des LEA (filière interculturelle).
Nous sommes tous avec vous monsieur le professeur.

Quant à ceux qui doutent des convictions de Patrick Mottard, sachez qu'il enseigne à ses étudiants bien plus que le Droit. Il nous enseigne la tolérance et le respect des convictions de l'autre à travers des travaux comme les fiches d'actualités, les editos....(pour ceux qui ne l'ont pas compris) à travers le débat.

Nous avons évoqué des thèmes parfois sensibles, mais jamais, non jamais il n'y a eu de propos discriminatoires.

Aussi, nous pensons que les attaques écrites contre notre prof, viennent malheureusement de personnes qui ne connaissent ABSOLUMENT pas Patrick Mottard et qui perdent leur temps à chercher la petite bête pour le descendre!!!!
Quelle honte!