10 janvier 2007

Pope star : le retour

Un an après (voir Pope star) une nouvelle interview sur le plateau de NTV par Alexandra Pope. L’intégrisme, le blog, le grand stade, Acropolis, le budget, le tramway, la Présidentielle, les Législatives, les Municipales et la... « sérénitude ». Le tout en trente minutes.

L'émission est visible en ligne sur le site de NTV.


DATES DE DIFFUSION SUR NTV :

JEUDI 11/01
18 H 50, 20 H 50, 22 H 50, 0 H 50

VENDREDI 12/01
6 H 50, 14 H 50, 17 H 50

SAMEDI 13/01
12 H 50, 15 H 50, 21 H 50

DIMANCHE 14/01
14 H 50

LUNDI 15/01
11 H 50, 15 H 50

MARDI 16/01
10 H 50, 21 H 50

MERCREDI 17/01
15 H 50

13 commentaires:

Henri et Henriette COTTALORDA a dit…

Nous avons beaucoup apprécié la prestation de Patrick Motard sur NTV, à la fois sur le contenu et sur le ton. Il était serein et déterminé, convaincant et efficace: une vraie force tranquille. Il n'a éludé aucun problème et ainsi clarifié la situation et préparé l'avenir. Excellent.

Anonyme a dit…

Dans Nice-Matin de ce jour, le maire prétend avoir reçu ses voeux d'un des deux Patrick.J'espère que ce n'est pas de vous car ce sont plutôt les niçois qui ont besoin de voeux pour 2007 pour pouvoir continuer à supporter sa politique.

Patrick Mottard a dit…

Ne vous inquiétez pas : je n'envoie des voeux qu'à mes amis... Il est vrai que je me refuse à faire partie du sérail de ce "si petit monde", comme dirait David Lodge.

Anonyme a dit…

en tant que spectateur de base, je ressens un problème, votre regard est attiré par l'animatrice, trop fixé sur elle, ce qui exclut le spectateur, rend le spectateur voyeur.
il faudrait peut etre avoir le regard sur le côté de la caméra afin d'inclure le spectateur dans le dispositif. et ainsi rendre plus lisible le message.

a expérimenter.

Julien a dit…

J'ai apprécié la prestation. Elle est à l'image de ce qu'on peut lire ici, claire et convaincante.
Par contre je suis d'accord avec "anonyme", le fait que vous ne soyez pas filmé de face est un peu étrange. Mais j'imagine que ce n'est pas de votre ressort...

Pénélope a dit…

Coucou me revoilou en avant premiere du prochain spectacle de polnareff puisque maintenant c'est un secret pour personne on vous y trouvera ;Et vous allez vous remettre a la course a pied..
Monsieur mottard , oui vous etes telegenique et je ne commenterai pas le fond de vos propos je laisse l'exercice a ceux qui ne parlent que lorsqu'ils ont quelque chose d 'intéressant a dire !
Etant une télespcectatrice de haut niveau je tiens a vous féliciter pour la qualité de la vidéo .
A propos du commentaire de l'anonyme qui a ressenti un probléme , il est vrai que regarder son auditoire dans yeux permet de mieux impliquer son public et ainsi optimiser sa communication mais je ne comprendes pas l'idée de voyeurisme .
il faudra donc la prochaine penser
- a fixer la camera
-marquer des arrets aprés chaque phrase clé ..mon professeur me disait toujours la respiration dans un discours c'est comme la ponctuation pour un texte .ça met de la couleur..
mais ça devient pénible tous ses conseils
Continuez a rassembler et a écrire

Patrick Mottard a dit…

J'ai bien compris le message : regarder directement la caméra (ou juste à côté de la caméra). Sauf que... on m'a précisément demandé sur la chaîne avec insistance de ne pas le faire et de regarder l'animatrice...

Anonyme a dit…

bon, tout s'apprend, passer à la télé ou ne pas écouter les conseils des techniciens de NTV.

aussi, comme tout bon politique, vous aurez, Patrick, à parler en prenant le temps de respirer tout en regardant le côté (gauche ou droit ça dépendra du vent) de la caméra et parfois au-dessus de la caméra en ayant bien entendu l'air de parler aussi bien à l'animatrice et au téléspectateur.
Urbi et orbi en quelque sorte.

Sijavéssu a dit…

Mr Mottard a été bien conseillé...
il était question d'une interview en plateau avec une journaliste, soit, un dialogue entre 2 personnes vu par un tiers (le spectateur)... elle pose des questions et en toute logique il lui répond directement... regarder la camera eut été mal venu, un chouia insultant pour la journaliste... On fixe la camera lorsqu’il n’y a pas d’intermédiaire ou s’il est derrière la caméra... et surtout si la teneur des propos le permet...
ex, la journaliste demande"si vous aviez la possibilité de faire passer un message à vos administrés, que diriez-vous?" pof, on change de camera sur la table de mixage, on fait signe à Mr Mottard pour qu'il regarde celle de face qui prend la relève... et Mr Mottard change aussi son mode de dialogue, il parle directement aux administrés en question...
bref, caméra de face = dial direct avec le téléspectateur... alors les tristounets faudra se contenter d’un ¾ face :)

Di pietro a dit…

D'accord avec Sijavéssu.
En plus, personnellement, ça m'agace un brin quand l'interviewé ragarde trop fixement la caméra (genre, je regarde la France au fond des yeux). Cela fait trop "J'ai bien appris par coeur ma leçon de Com' "

Anonyme a dit…

Sijavéssu et Dipietro, mon propos n'est pas de dire que la personne interviewée doit tout le temps regarder la caméra, ce qui serait en effet déplaisant aussi bien pour le téléspectateur que pour les protagonistes de l'émission. Seulement entre filmer de face tout le temps et ne jamais voir de face la personne qui parle il y a une certaine marge.
Patrick Mottard n'est certes pas responsable de cela, il est prisonnier du format de l'émission mais il serait peut être bon que NTV alterne les plans : un peu de face, un peu de trois-quarts, des plans larges, etc : cela permettrai de voir parfois les gens de face et de mieux capter leur regard.

Anonyme a dit…

"se contenter d’un ¾ face " :
Les conseils en com c'etait du 270ème degré..
j'imagine monsieur Mottard au dessus de cette sphére technique.
j'adore ce blog et sa bienveillance spontanée..

Et comme disait Maryline M "peut importe ce que l'on dit de moi l'important c'est que l'on en parle "
Au fait la suite de votre piéce Vous nous en livrer un peu plus bientot?

Penelope

Patrick Mottard a dit…

Pénélope,
Pour la nouvelle pièce, rien d'autobiographique cette fois (ce n'est pas une suite). C'est une fiction liée à l'univers du cinéma, une de mes grandes passions.
Mais j'ai un gros problème pour finaliser la pièce : les acteurs vont-ils devoir parler de face ou de trois quarts ? :-)