08 mars 2006

Gengis CANCA


11 h : conférence de presse avec les conseillers généraux du groupe dans un bar de l’avenue Borriglione sinistré par l’erratique chantier du tramway.

Il s’agit de stigmatiser l’incroyable désinvolture de la CANCA et du sénateur maire vis-à-vis des commerçants subissant de plein fouet les effets du chantier. Et de leur proposer notre aide pour leur dossier d’indemnisation.

Un exemple : face au bar où nous nous trouvons, il y avait, un an auparavant, trois commerces. Le marchand de journaux où j’achetais la presse tous les matins avant de récupérer une viennoiserie à la boulangerie d’à-côté et de boire mon petit noir dans le bar mitoyen. Aujourd’hui, le marchand de journaux, le boulanger et le bar ont fermé. Définitivement.

Tout ce qui ne tue pas rend plus fort paraît-il… Encore faut-il ne pas mourir !!

2 commentaires:

Escoffier Gilbert a dit…

Et pour ne pas mourrir il faut se battre, mais comment? Dans le cas présent je ne vois que l'arme bulletin de vote en espéranr qu'il ne soit pas trop tard.

Amitiés

ANTONIN a dit…

"L'erratique chantier du tramway",
voila la bonne formule.
Depuis le début du chantier, voila fort longtemps maintenant, jamais l'image d'épinal du cantonnier ou de l'agent de la DDE n'à eu autant de sens. Je veux dire par là que certaines remarques reviennent régulièrement: "il y en a un appuyé sur son balais, et quatre qui le regarde", "ils font des trous pour les reboucher demain".
Etant dans le milieu du BTP, c'est très souvent, lors de conversations que des gens me font ce genre de reflexions.Il est évident que tout ceci est très subjectif car on à tendance à commenter ce qui ne se fait pas plutot que le reste. Ca peu preter à sourire, mais en attendant le commerce se meurt, à petit feu.
Or, qui est responsable de cette situation? Si ce n'est la maitrise d'ouvrage (et dans maitrise d'ouvrage il y à "maitrise")en l'occurence la CANCA et son équipe
d'amateurs, de bras cassés qui sont incapables visiblement de maitriser quoi que ce soit.
Il parait même qu'ils ont du mal à maitriser certaines enveloppes de marchés. (par enveloppes j'entends
ouverture d'appels d'offres, mais tout le monde aura compris.)